Le mécénat de plusieurs millions d’euros avait été amorcé en 2009 à l’initiative de Nicolas G. Hayek. Entrepris au début des années 1980, les travaux du Grand Louvre avaient pour dernière étape la rénovation des salles abritant l’ensemble des collections d’objets d’art du 18ème siècle. Restaurées, ces salles proposent désormais une organisation ainsi qu’une présentation muséographique et pédagogique entièrement revues.

Pour célébrer la réouverture de ces espaces, la Maison Breguet et son Président & CEO, Marc A. Hayek, organisent le 17 juin au Louvre un événement privé exceptionnel auquel ont été conviés quelque 300 VIPs . A cette occasion, Breguet offrira également à ses convives un concert unique de la jeune soprano Polina Pasztircsák, lauréate de la 65ème édition du Concours de Genève que la Maison parraine depuis 2002.

A travers ce mécénat de restauration au Louvre, Breguet poursuit son action de soutien à la culture européenne, et renforce ses liens avec le musée du Louvre. Dès 1802 déjà, Abraham-Louis Breguet présente ses chefs-d’œuvre au Louvre dans le cadre de sa deuxième Exposition des produits de l’industrie. Quelques années après, Vivant Denon, le premier « patron » du Louvre et lointain prédécesseur de Jean-Luc Martinez, fait l’acquisition d’une montre Breguet à répétition ainsi qu’une pendule en biscuit. Parmi la collection d’objets d’art du 18ème siècle du Louvre se trouve par ailleurs un vaste ensemble horloger incluant de très belles créations Breguet. Mais c’est plus particulièrement à l’exposition de 2009, organisée à l’initiative d’Henri Loyrette – alors Président-directeur du Louvre – sous le titre « Breguet au Louvre. Un apogée de l’horlogerie européenne », que l’on doit le fort rapprochement entre les deux Maisons.

 

Breguet-Louvre-Drawing-Room-of-l'hôtel-de-Villemaré-Dangé

Cabinet de l'hôtel de Villemaré-Dangé, env. 1750. © Musée du Louvre