La montre : Nomad Dual Time de H. Moser & Cie
Les lignes simples sont souvent les plus compliquées à dessiner. C’est pourtant un défi relevé avec succès par H. Moser & Cie qui, avec la montre Nomad Dual Time, signe un modèle de lisibilité et de sobriété. Au coeur du boîtier emblématique de la maison, le mouvement à remontage automatique Moser HMC 346 permet de décliner l’indication d’un second fuseau horaire matérialisé par une grande aiguille rouge ainsi qu’une petite seconde placée dans un sous-cadran à 6h. Accentuant encore la sensation de simplicité du garde-temps, il est possible de dissimuler l’aiguille du second fuseau horaire sous l’aiguille des heures. Positionné de manière très discrète à 12h, un indicateur jour-nuit en lien avec le lieu d’origine du propriétaire passe du blanc au noir en une fraction de seconde, à 12h précises. Un détail utile qui n’entache en rien l’austérité pleinement assumée de ce modèle teinté d’élégance.
 

H-Moser-Nomad-Dual-Time

Nomad Dual Time. © H.Moser & Cie

 

Mouvement : mécanique à remontage automatique, calibre manufacture
HMC 346, réserve de marche de 72h
Boîte : or rose
Diamètre : 40.80mm
Fonctions : heures, minutes, seconde, second fuseau horaire, indication
jour/nuit
Fond : saphir
Bracelet : alligator brun
Etanchéité : 30m

 

Le monument : le Mumok, par les architectes Ortner & Ortner, Vienne
Le musée réalisé en 2001 par les architectes Ortner & Ortner a été inauguré en 2001 dans le Museum Quartier situé dans le centre de Vienne et complété par deux grands musées : le Kunsthisto- Monolithes éclatés Si l’on parle souvent d’architecture en horlogerie, c’est que les deux domaines cultivent de surprenants parallèles ici mis en lumière par l’architecte genevois Sigfrido Lezzi. risches Museum (Musée des Beaux-Arts) et le Musée d’histoire naturelle Wien. Le Museum Quartier Wien prend place dans les anciennes écuries impériales qui ont été converties en un complexe muséal. Ouverts en 2001, ces édifices représentent l’un des dix plus grands complexes culturels au monde (60.000 m2) et abritent de nombreuses installations.

De l’extérieur, le bâtiment apparaît comme un bloc sombre et fermé, son toit courbe est plus bas sur les bords. Il est monolithique, vêtu de lave basaltique gris anthracite sur les façades et les surfaces de toiture.

Pour promouvoir l’exposition de l’artiste autrichien Erwin Wurm présentée il y a quelques années, une maison individuelle grandeur nature avait été encastrée sur le toit du Mumok. A l’instar, de la montre Nomad Dual Time et de l’aiguille des secondes présente dans un sous-cadran, le détail de la maison posée sur le toit interpelle le visiteur sur la situation insolite de cet élément. Vision ironique et, dans le même temps, rappel de la situation usuelle des parties de la construction... La vision classique des objets du quotidien s’en trouve perturbée et le questionnement issu de cette vision particulière peut faire oublier que l’image de l’instant ne peut être définitive.