Il y a à peine quelques années, l'avenir de la Station de Recherche mise en place par la Fondation Charles Darwin en 1964 aux îles Galapagos dans le but de les préserver et de les protéger était incertain. Mais, grâce à l'intervention d'un investisseur allemand, Swen Lorenz, et un important partenariat avec IWC Schaffhausen, l'organisation a été modifiée et se renforce de plus en plus.

La Station de Recherche, qui est la maison d'une centaine de scientifiques, d'étudiants, d'enseignants et de bénévoles, a permis d'éviter l'extinction des légendaires tortues géantes des îles et a contribué à la conservation de 95 pour cent de l'étonnante biodiversité que Charles Darwin a découvert quand il y a mis les pieds pour la première fois le 15 septembre 1835.

 

IWC Aquatimer Chronograph "Galapagos Islands" edition

IWC Aquatimer Chronograph "Galapagos Islands" edition © IWC

 

L'Horloger IWC célèbre aussi un anniversaire plus modeste, ayant soutenu la Fondation Charles Darwin depuis 2009, dans le cadre des activités philanthropiques de la marque. Cet engagement a encore pris de l'ampleur à l'occasion du 50ème anniversaire avec le lancement de montres de plongée Aquatimer totalement inédites d'IWC, parmi lesquelles figurent trois modèles spéciaux de chronographes dédiées à cet archipel exceptionnel:  le chronographe Aquatimer édition “Galapagos Islands”, le chronographe Aquatimer édition “50 Years Science for Galapagos” et le chronographe Aquatimer “Expedition Charles Darwin”, le dernier doté d'un boîtier en bronze, une grande première chez IWC, ainsi que d'un fond orné du portait de Darwin.

 

IWC Aquatimer 50 Years Science for Galapagos

IWC Aquatimer Chronograph "50 Years Science for Galapagos" Edition. © IWC

 

IWC est aujourd'hui l'un des bienfaiteurs les plus importants de la fondation Charles Darwin et sa contribution annuelle a permis de mettre en oeuvre divers projets, comme un nouveau projet de marquage des requins qui débutera en juillet 2014.
"Par ses donations, IWC est un moteur pour notre Galapagos Shark Research and Conservation Project. Ce travail nous aide à mieux comprendre les schémas de déplacement et de migration de ces animaux, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la réserve marine des Galapagos. Ces informations nous aideront à implémenter des mesures pour les protéger," explique Swen Lorenz, CEO de la Fondation Charles Darwin.