Tout le long de mon trajet journalier entre Lausanne et Genève je peux voir, des deux côtés de la voie ferrée, de nombreux grands bâtiments ainsi que des sites industriels récents. Ils reflètent la richesse de l’économie régionale dans sa globalité. Chiquita, Nissan, Salesforce.com ou Computer Associates sont quelques-unes des multinationales récemment implantée dans la région.

Si les grands sites de production de montres et de mouvements sont majoritairement installés dans la périphérie genevoise de Plan-les-Ouates et de Meyrin ainsi que dans les vallées de la Chaux-de-Fonds et de Joux, la région entre Genève et Lausanne accueille aussi plusieurs marques horlogères, à l’instar de Hysek, Rebellion ou Speake-Marin. La plus importante cependant, et de loin, est Hublot, dont le bâtiment noir bien reconnaissable est visible depuis l’autoroute. Grâce à l’inauguration la semaine passée de l’édifice H2, Hublot a doublé la superficie de son implantation à Nyon, comme elle doublera la capacité de production de ses mouvements manufacture Unico. Saisissons cette occasion pour analyser les constructions de pointe des sites horlogers.

Hublot met à disposition des bornes de recharge dans le parking. © Paul O'Neil

Achevé en moins de deux ans, le nouveau bâtiment de Hublot – qui a coûté 20 millions de francs suisses – pose de nouveaux standards en termes de développement durable. Des cellules photovoltaïques produisent une énergie électrique renouvelable et des bornes de recharge sont à disposition dans le parking pour les propriétaires – comme moi – de véhicules électriques ou hybrides. En outre, la performance énergétique globale du bâtiment dépasse de 20 % la norme SIA 380/1 de la Société Suisse des Ingénieurs et des Architectes.

C’est un tout autre défi qu’a relevé A. Lange & Söhne avec son nouveau bâtiment, inauguré le 26 août dernier à Glashütte par la Chancelière allemande Angela Merkel. Jusqu’à présent, c’est dans les murs dans sa manufacture historique, et dans des conditions loin d’être idéales, que la marque fabriquait ses garde-temps qui figurent parmi les plus beaux du monde. La construction d’un édifice de 5400 mètres carrés, situé de l’autre côté de la route, a tout changé. Achevé en trois années (un véritable exploit sachant qu’une des chaussées de l’unique route traversant Glashütte fut fermée pendant une partie des travaux), la nouvelle manufacture arbore de grandes fenêtres, légèrement inclinée afin d’offrir un maximum de lumière aux horlogers. La façade a un double revêtement qui intègre une fonction de contrôle climatique. Résultat : pendant la canicule de cet été, les ateliers offraient des conditions de travail tout à fait agréables. En hiver, le chauffage est produit par le biais de 55 sondes géothermiques qui s’enfoncent jusqu’à 125 mètres dans le sol.

Sondes géothermiques. © A. Lange & Söhne

Mais la course à la construction ne s’arrête pas là. A Plan-les-Ouates, à la périphérie de Genève, l’agrandissement de la manufacture Piaget prend lentement forme, et Patek Philipe s’apprête à poser le 15 octobre prochain la première pierre de l’extension de son site. Rendez-vous ces prochains mois pour d’autres exemples d’architecture novatrice.