Lorsque l’écurie de Formule 1 Marussia a été placée en règlement judiciaire à la fin de l’année passée, Armin Strom, qui avait conclu avec elle un partenariat très intéressant pour une marque de niche, s’est retrouvée le bec dans l’eau. Les offres de nouveaux partenariats ne manquaient pas, mais comme l’a avoué Claude Geisler, directeur d’Armin Strom, à WorldTempus, « quelque chose manquait».

Finalement, c’est le directeur technique de Marussia lui-même qui a comblé ce vide, en proposant le rallye Gumball à Armin Strom. L’événement avait déjà eu Hublot comme partenaire, mais celui-ci s’était montré réfractaire à l’idée de produire une montre en édition très limitée pour le Gumball 3000. Tant mieux pour Armin Strom qui signera comme chronométreur officiel du rallye. Depuis, la petite - mais très active - marque accumule les annonces. D’abord le partenariat, puis la collection de montres, suivie par l’annonce que Claude Geisler et Serge Michel, propriétaire d’Armin Strom, prendraient eux-mêmes le départ du Gumball 3000. Finalement, on a appris tout récemment que l’enchérisseur gagnant du lot Armin Strom de la vente aux enchères caritative Gumball 3000 aura la possibilité de dessiner sa propre montre Armin Strom, à la manufacture de Bienne.

Armin Strom Gumball

A gauche, l'Armin Strom Gumball 3000 Double Barrel et à droite, le modèle à remontage manuel. © Armin Strom

Armin Strom est une manufacture indépendante qui fabrique en interne 95% des composants de ses garde-temps, ce qui lui a permis de sortir une nouvelle collection Gumball 3000 à temps pour Baselworld, à peine deux mois après l’annonce du partenariat, fin janvier. Ces nouveaux modèles ne sont pas de simples répliques de pièces déjà existantes: chacun d’eux abrite un mouvement  entièrement personnalisé à l’image du Gumball 3000. Sur la version Manual, par exemple, le logo Gumball 3000 s’affiche à l’arrière-plan du compteur de la petite seconde, situé à 9h, et le dos de la platine porte l’inscription de l’édition 2015 ainsi que le tracé de l’épreuve. Le même look technique se retrouve sur la version Double Barrel, avec le logo Gumball 3000 présent sur le deux faces de la montre.

Armin Strom Gumball tourbillon

Seuls 5 exemplaires du Gumball 3000 Tourbillon seront produits. © Armin Strom

Cerise sur le gâteau, un tourbillon surprise s’est invité dans la collection. « Il n’était pas prévu », explique Claude Geisler, « mais Maximillion Cooper (note du rédacteur : le fondateur du Gumball 3000) souhaitait qu’il y en ait cinq, et en a lui-même acheté un. » Il s’agit du tourbillon bien connu d’Armin Strom, édité à cinq pièces seulement et portant une discrète inscription Gumball 3000 autour de la cage du tourbillon, côté cadran, et un énorme logo Gumball 3000 sur la platine, visible à travers le fond saphir du boîtier.

Armin Strom Gumball tourbillon

Zoom sur la décoration très originale des modèles Gumball 3000. © Armin Strom

Les trois modèles arborent une décoration très originale de la platine, comme si celle-ci avait été rayée des centaines de fois. En réalité, ces rayures ont été faites à la main, avec un papier abrasif – encore un exemple de la flexibilité que la production en interne, la décoration des mouvements et les finitions "maison" confèrent à la marque.

Mais Serge Michel et Claude Geisler, les pilotes de la Team 78 (nés tous deux en 1978) porteront un autre modèle au volant de leur Tech Art GP Street R Cabriolet: le nouveau Armin Strom Skeleton Pure Team 78, lui aussi créé tout spécialement pour le rallye.

armin strom Tea78

Le modèle Armin Strom Team 78 est celui que porteront Serge Michel et Claude Geisler, au volant de leur Tech Art GP Street R Cabriolet aux couleurs d'Armin Strom. © Armin Strom