La marque Cecil Purnell est née en 2006 de la rencontre de deux hommes férus de haute horlogerie, Jonathan Purnell et Stéphane Valsamides, qui bénéficiaient l’un comme l’autre d’une expérience éprouvée dans la vente de pièces exceptionnelles. Le nom de Cecil Purnell a été adopté en l’honneur du grand-père de Jonathan. Horloger français, il s’est installé à Besançon au début du XXe siècle et il n’a pas manqué de transmettre à sa descendance sa passion pour les mécanismes horlogers complexes. Pour lui comme pour les fondateurs de la marque, aujourd’hui suisse, qui porte son nom, « le mouvement à Tourbillon est une référence absolue en matière de savoir-faire. Le choix d’une montre à tourbillon relève d’un art de vivre, d’un luxe raffiné que seuls les connaisseurs avertis peuvent saisir et comprendre. » C’est ce qui a conduit Cecil Purnell à s’investir dans la création de tourbillons et c’est actuellement la seule marque consacrée, en exclusivité, à leur développement. Elle agit dans le plus profond respect de la tradition, avec des exigences de qualité très élevées, et sa production est limitée à une cinquantaine d’exemplaires par année.

Une collection en cinq opus

L’ensemble de la collection repose sur le calibre maison CP3888, base des cinq mouvements (de V11 à V15) développés à ce jour. Il bat à une fréquence de 21'600 A/h (3 Hz) et son tourbillon est placé entre deux ponts pour que la précision soit optimale.

 

Cecil-Purnell-calibreCP3888

Le calibre CP3888. © Cecil Purnell

 

La première-née des montres Cecil Purnell est une montre au caractère audacieux, baptisée Lacroix en référence au design cruciforme de son boîtier. Elle a donné un ton général, répercuté dans la plupart des créations suivantes, en jouant la transparence au-dessus du mouvement. Le propos est de révéler la sophistication des mécanismes et la beauté des finitions entièrement réalisées à la main. Doté du mouvement CP-V11 qui affiche les heures et les minutes, elle connaît depuis l’an dernier une version féminine sur laquelle un étonnant cadran floral, en or et émail translucide vert, rend la mécanique plus mystérieuse.

 

Cecil-Purnell-Lady-Lacroix

La Lady Lacroix se pare d'un cadran or gravé main posé sur un émail vert translucide. © Cecil Purnell

 

Le mouvement CP-V12 anime une collection clairement sportive, la Pit Lane. Il ajoute l’affichage d’une grande date commandée par un bouton poussoir intégré à la couronne.

La ligne classique Rendez-vous accueille les mouvements CP-V13, CP-V14 et le tout nouveau CP-V15. Le premier sonne au passage des heures, de une à quatre fois selon le désir de l’utilisateur. Cette réalisation exceptionnelle fait également l’objet d’une édition Mirage, dans un boîtier tout en saphir qui le dévoile dans son entier.

Le CP-14 est un régulateur avec affichage distinct des heures, des minutes et des secondes. La Rendez-vous a alors un visage plus traditionnel, avec fond en titane anodisé bleu et cadrans annexes surélevés, qui masque plus que de coutume l’intérieur de la montre.

La tendance est encore plus encore plus marquée dans la Rendez-vous de l’année 2014. Le cadran apparaît des plus classiques mais non sans raison : il met en valeur un mouvement d’une précision extrême, le CP-V15 Double Tourbillon. Cecil Purnell rejoint le cercle des rares horlogers capables d’une telle maîtrise.

 

Cecil-Purnell-Rendez-Vous-Tourbillon

Rendez-Vous Double Tourbillon, un modèle de 2014. © Cecil Purnell