La Chronométrie Ferdinand Berthoud est née sous l’impulsion de Karl-Friedrich Scheufele, co-président de Chopard, qui a acquis le nom en 2006 avec la volonté de le faire revivre. Cette nouvelle marque est dédiée à la création de garde-temps d’exception réalisés en série très exclusives, en hommage au maître horloger pour lui rendre ses lettres de noblesse. Le groupe Chopard pose ainsi un nouveau jalon dans son développement horloger et renforce encore sa présence à Fleurier, au Val-de-Travers, dans le canton de Neuchâtel où la nouvelle société Chronométrie Ferdinand Berthoud est implantée.

Né en 1727 dans le Val-de-Travers (Suisse), Ferdinand Berthoud  accède à la maîtrise d’horloger à Paris en 1753. Horloger et chercheur d’exception, celui qui occupa la position d’Horloger-Mécanicien du Roi et de la Marine, laisse une œuvre d’une ampleur exceptionnelle, notamment dans le domaine des chronomètres de marine.

Essai sur l'Horlogerie, de Ferdinand Berthoud, 1763. © Chopard

Si la Chronométrie Ferdinand Berthoud fait partie du groupe Chopard, le développement, la conception et la production des montres Ferdinand Berthoud relèvent d’une réalisation distincte, autonome et dédiée. Pour garantir cette exclusivité et cette indépendance, des constructeurs spécifiques ont été engagés afin de développer les calibres et les habillages originaux de ces garde-temps.

Première concrétisation de son renouveau, la Chronométrie Ferdinand Berthoud présente aujourd'hui un garde-temps exclusif, inspiré des horloges de marine conçues par l'illustre horloger, le Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB-1, en or gris 18 carats et titane, édition limitée et numérotée de 50 pièces, certifié COSC. © Chopard