Au travers de ce projet qui lui tient particulièrement à cœur, M. Karl-Friedrich Scheufele, co-président de Chopard, entend faire revivre le nom de Ferdinand Berthoud et redonner à ce patrimoine horloger d’envergure les lettres de noblesse qui lui reviennent naturellement.

Installée au sommet de la pyramide des collections du groupe Chopard, la Chronométrie Ferdinand Berthoud proposera uniquement des garde-temps d’exception dans une production très exclusive. Issue d’une réflexion longuement mûrie, cette nouvelle activité horlogère a pris corps il y a sept ans déjà. M. Karl-Friedrich Scheufele s’en explique : « En rachetant la marque Chronométrie Ferdinand Berthoud en 2006, j’ai voulu m’assurer qu’un jour une nouvelle montre portant ce nom soit à la hauteur du grand maître horloger que fut Ferdinand Berthoud.».
 

Ferdinand Berthoud

© DR


Né en 1727 à Plancemont, dans le Val-de-Travers (Suisse), à cinq kilomètres à peine de l’actuelle Chopard Manufacture à Fleurier, Ferdinand Berthoud  accède à la maîtrise d’horloger à Paris en 1753. Horloger d’exception, cultivé et raffiné, doué d’un esprit supérieur, Ferdinand Berthoud  laisse une œuvre d’une ampleur exceptionnelle, tant dans le domaine des chronomètres de marine, des montres et pendules décoratives, des outils spécialisés, des instruments de mesure scientifique que de l’édition. Il a en effet publié des dizaines d’ouvrages et mémoires spécialisés, représentant plus de 4'000 pages et 120 planches gravées.
 

Ferdinand-Berthoud-essai

© DR


La carrière de Ferdinand Berthoud est également hors du commun, tout comme les périodes de l’histoire qu’il traversa, du siècle des Lumières à l’Empire, en survivant à la Révolution. Son génie fut reconnu par ses contemporains, lui permettant de devenir membre de l’Institut National, et de jouir de la position enviée d’Horloger-Mécanicien du Roi et de la Marine sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, ainsi que sous l’Empire. En 1804, il reçoit de Napoléon, le titre de Chevalier de la Légion d’honneur. Nombre de ses travaux demeurent encore aujourd’hui d’actualité.

Chopard est déjà fortement implanté à Fleurier  avec  Chopard Manufacture (production des mouvements de Haute Horlogerie L.U.C) , Fleurier Ebauches SA (production des mouvements mécaniques Chopard), Le Chopard Forum et  le L.U.CEUM, qui, au sein même de Chopard Manufacture, rassemble de véritables chefs-d’œuvre de l’art horloger dont une exceptionnelle collection de garde-temps du célèbre Ferdinand Berthoud .

Les détails relatifs au lancement de la Chronométrie Ferdinand Berthoud SA seront dévoilés d’ici l’été 2014.