Passionné d’histoire, c’est tout naturellement que Christophe Claret a souhaité rendre hommage à Aventicum (Avenches), l’ancienne capitale de l’Helvétie romaine il y a 2'000 ans, et à son musée. La montre Aventicum dévoile au centre de son cadran la reproduction d’un buste en or de Marc-Aurèle, qui avait été découvert en 1939. L’effigie de l’empereur, qui mesure moins de trois millimètres, est mise en valeur grâce à un mirascope composé de deux miroirs paraboliques placés l’un sur l’autre, le miroir supérieur étant troué en son centre. Lorsqu’on place un objet au milieu du miroir inférieur, l’image de celui-ci est réfléchie et agrandie presque deux fois, tel un hologramme. Grâce à cet effet d’optique, le buste de Marc-Aurèle donne l’impression de sortir littéralement de la montre Aventicum.

Christophe Claret Aventicum

Aventicum, or rose. © Christophe Claret

Sur le fond de la montre, la masse oscillante transparente en saphir brevetée arbore cinq chars de course gallo-romains numérotés en pleine action. Aventicum est équipée d’un calibre mécanique à remontage automatique qui affiche heures et minutes. Elle est disponible en deux versions : or rose ou or gris et titane grade 5 PVD gris anthracite, limitées respectivement à 68 et 38 exemplaires.

La livraison de ces premières montres coïncide avec la célébration des 2'000 ans de la ville d’Avenches qui aura lieu du 22 au 25 mai 2015. Avec cette montre, Christophe Claret espère attirer l’attention du plus grand nombre, afin de permettre au musée d’obtenir un meilleur soutien de l’Etat et la construction d’un bâtiment digne de son patrimoine.