L’univers de la Perse antique est devenu, en quelques années, la chasse gardée de Cyrus. Certes, le territoire ne faisait pas l’objet de multiples convoitises horlogères, mais Laurent Lecamp, cofondateur de Cyrus, a su y trouver le terreau nécessaire pour faire grandir sa marque. 
 

Laurent Lecamp, co-fondateur de Cyrus Watches © David Carteron / Delos Communications

 

Kambys et Klepcys à l’honneur
2014 sera une année de consolidation pour la marque. Attentive à son chiffre fétiche, le 3, elle ne développera pas de nouvelles collections mais présentera des variations attendues de ses pièces emblématiques. 

On retrouvera ainsi de nouvelles versions de la Kambys, la dernière-née de la marque. En 2014, cette belle mécanique babylonienne sera ainsi proposée en or rouge et DLC noir. Seuls 88 exemplaires seront proposés. 
 

La Kambys de Cyrus, dotée de sa réserve de marche de sept jours, exprimée par trois cylindres coulissant à trois heures. © David Carteron / Delos Communications

 

Plus atypique, cette même Kambys se verra déclinée en huit exemplaires ‘Dragons’. Avec cette montre, Cyrus s’est essayée à la création d’un animal, le dragon, qui va littéralement traverser la pièce de part en part, avec une face côté cadran et le reste de son corps côté fond. Cette série ultra limitée devrait faire grand bruit puisqu’elle sera la première à considérer la boîte de la montre dans son ensemble, c’est-à-dire d’un seul tenant esthétique, brisant ainsi la convention d’un cadran décoré, et d’un fond dévolu à valoriser le mouvement. 

Côté Klepcys, une nouvelle variation titane fera son apparition. Elle sera complétée d’une sphère rouge. Cet accessoire, situé à 5h sur le cadran de l’imposante pièce de 48 mm, est devenu l’une des marques de fabrique de Cyrus. Elle caractérise le partenariat que Cyrus a développé avec Chronode, l’un des plus célèbres motoristes de la place horlogère. Elle permet aussi à Cyrus de jouer les variations cosmiques, puisque cette sphère rouge, sur la nouvelle version, deviendra Mars. 
 

La Lune de la Klepcys est devenue l’une de ses marques de fabrique. Elle sera déclinée en Mars en 2014. © David Carteron / Delos Communications

 

Projections lointaines
Cyrus n’hésite pas à afficher ses prétentions à un horizon plus lointain. Ainsi, en 2015, la marque devrait proposer son premier...calibre réveil ! A contrepied de son image néo-futuriste,  Cyrus devrait donc remettre au goût du jour cette complication qui fait aujourd’hui le bonheur d’enseignes institutionnelles comme Vulcain (Cricket) ou Corum (Chargé d’Affaires). Ce sera ainsi la première montre réveil de Cyrus, le premier calibre réveil jamais conçu par son partenaire Chronode, mais aussi et surtout un véritable coup de frais sur cette complication sous-estimée et qui n’a pas été enrichie de développements notables depuis trop longtemps. 
 

La Klepcys dans son intégralité. Son design est l’œuvre de Julien Lecamp, cousin de Laurent Lecamp et co-fondateur de la marque. Tous les mouvements Cyrus sont réalisés en exclusivité par Chronode pour Cyrus. © David Carteron / Delos Communications

 

Côté sponsoring, Cyrus va également confirmer son engagement sur le terrain...de football! Là aussi, la marque prend les usages à contre-courant, le ballon rond étant jusque-là l’apanage auto-attribué de grands groupes institutionnels. 

Cyrus avait déjà signé un partenariat avec Mesut Özyl, talentueux joueur du Real Madrid. Ce partenariat devrait être reconduit. Toutefois, on attend surtout dans les prochaines semaines l’annonce d’un partenariat d’une équipe complète. Ce sera, pour Cyrus, son premier engagement d’ ‘official timekeeper’, un titre qu’apprécieront tous les fans de la marque et du foot, deux publics que Cyrus veut unifier sous sa bannière babylonienne !