Malgré son âge (1887), Eberhard reste une marque très à l’écoute et surtout très réactive. Alors que l’année 2013 vit ses derniers tours de cadran, la marque en tire les principaux enseignements. Grand succès de la marque, la 8 Jours est une valeur sûre. Ses différentes interprétations, notamment sa nouvelle version en 41 mm, ont séduit un large public. Il en va de même pour le Chrono 4, modèle iconique d’Eberhard qui s’est vu décliné en versions Geant et Temerario (tonneau), un pari audacieux qui a également séduit. 
 

La version Vanderbilt Cup Naked, nouveauté 2013, est ainsi appelée en raison de l’absence de son double fond, qui la rend plus légère. © Eberhard & Co.

 

Best sellers reconduits

Ces gammes seront à nouveau l’ossature des collections 2014. Les versions or massif seront maintenues.Autre grande tendance d’Eberhard à attendre : la création de pièces nouvelles. La position peut sembler évidente. Pourtant, la marque a jusqu’à présent largement capitalisé sur son riche héritage, lequel a trouvé sa place au poignet du public. 

L’année prochaine, Eberhard souhaite donc inverser la tendance, avec davantage de créations que de rééditions. Pléthore de références en perspectives ? Loin s’en faut ! Plus que jamais, Eberhard confirme sa volonté de ne pas jouer la surenchère, et de proposer à ses clients des gammes lisibles et cohérentes. Le Chrono Extra-fort restera par exemple un must have d’Eberhard en 2014.
 

A BaselWorld 2013, Eberhard a présenté cinq versions limitées de son célèbre Chrono 4. © Eberhard & Co.

 

L’usage des nouveaux matériaux va également se poursuivre l’année prochaine. Eberhard avait lancé une première perche en 2013 avec un Chrono 4 Géant Full Injection, une édition limitée à 500 exemplaires. Ce garde-temps très exclusif, en DLC et acier, au généreux diamètre de 46 mm, avait rencontré un large succès, prouvant que le mariage d’un modèle iconique avec une finition moderne pouvait fonctionner. Prudente mais convaincue, Eberhard devrait donc renouveler l’expérience en 2014. L’essentiel pour la marque reste toutefois de préserver le style Eberhard, fondé sur 125 ans d’héritage, seule limite à ces exercices de style qu’elle se fixe. 

 

Collections femmes et flagship à l’étude
La Gilda, seule collection féminine d’Eberhard, devrait également faire l’objet de nouveaux modèles. Jusqu’à présent, la Gilda est isolée dans l’univers très masculin d’Eberhard. Très à l’écoute de ses clients, la marque devrait en toute logique développer cette collection pour lui assurer un avenir mérité. 

Les clients de la marque pourront toujours trouver les garde-temps de leur choix parmi la multitude de points de vente qu’offre Eberhard. Et bientôt aussi dans une boutique propriétaire ? Pour le moment, la marque ne l’a pas mis à l’agenda 2014. Pour le moment...
 

Développée en 41 mm, la 8 jours d’Eberhard a rencontré un nouveau public. © Eberhard & Co.