Nazanin Lankarani
La compétition s’annonçait serrée cette année dans la catégorie des Montres Dame où s’étaient inscrites 21 candidates. Les six montres présélectionnées par le jury révèlent une préférence pour des cadrans traditionnels ronds. Une mauvaise nouvelle pour la rectangulaire Boy.Friend Beige Gold de Chanel, qui est à mes yeux un modèle remarquable. A la fois sobre et discrètement luxueux, il est en fin de compte très moderne.
Concernant les montres pour dames, je préfère généralement les modèles qui incarnent une essence purement féminine. Ici, le critère principal est esthétique, pas mécanique. Une montre dame ne doit être ni une version réduite ni une version « féminisée » par l’ajout de diamants d’une montre pour homme. Elle doit irradier une aura féminine.
C’est ce que fait la Limelight Gala de Piaget, avec la simplicité de son design tout en courbes et ses lignes pures. C’est la montre dame par excellence, minimaliste dans sa forme, ornée de juste ce qu’il faut de diamants et avec un design qui suggère un mouvement ondulatoire et une grâce infinie.

Limelight Gala. © Piaget

L’Arceau Petite Lune avec diamants d’Hermès diffuse aussi un esprit féminin, mais sportif, inhérent à la tradition de sellerie de la Maison. L’allusion à l’étrier et les chiffres arabes inclinés sont des détails séduisants qui rendent cette pièce légère et facile à porter en toutes occasions.

Arceau Petite Lune sertie. © Hermès


Laurie Kahle
Parmi les montres dame présélectionnées cette année, ma préférence va à la Millenary d’Audemars Piguet. J’ai toujours eu un faible pour la forme ovale de la Millenary et son cadran destructuré, mais outre son design, ce modèle se distingue aussi par son nouveau mouvement à remontage manuel, le calibre 5201, conçu pour s’adapter parfaitement au boîtier ovale. Le cadran complexe et construit en plusieurs niveaux laisse voir les finitions Côtes de Genève et le perlage ornant le mouvement. Egalement visible, le balancier donne l’illusion de regarder le cœur battant de la montre.
Combinant éléments classiques – les chiffres romains et la nacre du cadran – et design intrépide, la Millenary marie en même temps la modernité et l’intemporel. Cela correspond exactement à mes goûts, pas trop avant-gardistes ou branchés, mais modernes avec un style sûr. Lancée il y a vingt ans, la Millenary témoigne de sa durabilité. La nacre irisée et les diamants de la Millenary apportent de la féminité dans la technicité de la montre. Un simple coup d’œil suffit à se convaincre de l’exceptionnelle qualité de ce garde-temps, qui en fait un gagnant potentiel.

Millenary. © Audemars Piguet


Anita  Khatri
Je suis ravie de découvrir les marques sélectionnées dans la catégorie féminine. Dans une montre pour dame, le design représente le cœur de la pièce. Chacune des montres présélectionnées possède un design spectaculaire unique qui confère à chaque marque une chance spécifique. Deux montres m’ont époustouflée : la Millenary d’Audemars Piguet, et la Limelight Gala de Piaget.
La Millenary justifie complètement l’adage de la marque : « To break the rules, you must first master them «  (« Pour briser les règles, il faut d’abord savoir les maîtriser »). La Millenary casse les règles du design horloger moderne. Le boîtier ovale en or gris porte une lunette et des cornes serties de diamants et, au dos un verre saphir traité antireflets. La montre est un mariage parfaitement réussi entre mode et horlogerie.

Votez pour votre montre favorie dans la catégorie dames du GPHG 2015 dans notre sondage des lecteurs