Prix de la Montre Homme : Urban Jürgensen & Sonner  - Seconde Centrale
Cette montre est une parfaite renaissance des chronomètres de marine. Urban Jürgensen a su adapter pour la première fois l’échappement à détente dans une montre poignet. Le porteur s’en rend compte à la vue de la trotteuse qui a la particularité d’avancer en tiers de seconde. Le jury a aussi été impressionné par son design classique et intemporel et par le magnifique cadran guilloché  main.

Prix de la Montre Sport : Zenith - El Primero Lightweight
Carbone, titane, silicium, aluminium, Zenith a choisi de créer une montre sport avec des matériaux très utilisés en aéronautique. Le résultat est un chronographe ultraléger, robuste et performant. Agréable à porter dans toutes les activités sportives, il représente le savoir-faire de la manufacture dans le chronométrage. El Primero se décline avec succès depuis bientôt 50 ans.

Prix de la Montre Chronographe : De Bethune - DB29 Maxichrono Tourbillon
Imaginer un chronographe avec compteurs minutes et heures mais sans compteur excentré… DeBethune a su le faire avec cette montre en plaçant toutes les aiguilles au centre, cinq au total. La pureté du design a été maintenue jusqu’au bout en construisant ce chronographe en mono-poussoir. Une finition exemplaire où l’on peut admirer son échappement tourbillon en silicium et titane.

Prix de la Petite Aiguille : Seiko - Grand Seiko Hi-Beat 36000 GMT
Cette année, le jury a souhaité attribuer ce prix à la maison Seiko pour la qualité générale de cette montre qui prouve qu’il n’est pas nécessaire de figurer sur la liste Forbes pour faire l’aquisition d’une montre de qualité. Ce choix valorise aussi le premier point du règlement du concours qui ouvre la compétition à toutes les marques horlogères sans distinction d’origine.

Prix de la Montre Dame : Blancpain - Women Heure Décentrée
Parfaite combinaison de l’élégance, du romantisme et d’un esprit ludique, soulignés par le placement des diamants sur le cadran mais aussi par le sertissage gradué sur la lunette, le jury a d’autant plus apprécié cette montre que Blancpain a tout à fait compris que les femmes deviennent sensibles aux questions mécaniques : un calibre maison de haute finition et un look très soigné.

Prix de la Haute Mécanique pour Dame : Christophe Claret  - Margot
Rien de plus beau que la haute horlogerie pour le jury si ce n’est …  l’amour ! Et Christophe Claret a combiné la parfaite romance entre les deux. En actionnant le bouton de cette montre, la marguerite s’effeuille et perd ses pétales de façon aléatoire : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… Le jury a choisi.

Prix de la Montre Joaillerie : Bulgari - Diva Haute Joaillerie Emeraudes
La maison Bulgari peut se targuer d’une longue tradition comme fournisseur des familles royales et des stars d’Hollywood.  La Diva Haute Joaillerie Emeraudes démontre ce savoir-faire. Le jury a non seulement apprécié la qualité des pierres mais encore le travail extraordinaire du sertissage. Les jurés masculins ont analysé la pièce de manière rationnelle, les femmes du jury y ont ajouté l’émotion. Une pièce qui fonctionne sur les deux plans.

Prix de la Montre Métiers d’Art : Voutilainen - Hisui
Voilà une pièce dessinée et construite par le maître lui-même. Un mouvement spectaculaire, un cadran éblouissant doté d’un chef d’œuvre en laque qui nécessite plus de mille heures de travail, un boîtier platine au design intemporel, bref tous les arts horlogers réunis  par un des plus grands artisans  horlogers de notre époque.

Prix de la Montre Calendrier : A. Lange & Söhne - Richard Lange Quantième Perpétuel « Terraluna »
Le jury est tombé amoureux de la  « Terraluna » car cette montre affiche un calendrier perpétuel extrêmement discret et un régulateur très visuel ; le tout avec une qualité inégalée qui rend hommage au travail des artisans saxons. Si ce n’était suffisant, au verso, la montre affiche  une orbite lunaire tout à fait exceptionnelle : une première sur une montre bracelet.

Prix du Tourbillon : Grönefeld - Parallax Tourbillon
Le jury a adoré cette montre non seulement pour son esprit indépendant mais aussi pour sa finition extraordinaire. La montre présente un tourbillon volant à la beauté exceptionnelle. La preuve que sur un marché réputé saturé, il est possible de présenter des produits uniques et innovants. Les frères Grönefeld ont prouvé qu’un tel tour de force est non seulement possible en Suisse mais également aux Pays-Bas.

Prix de la Montre à Sonnerie : Hublot - Classic Fusion Tourbillon Répétition Minutes Cathédrale
Le jury a été impressionné par la facilité avec laquelle la maison Hublot a pu combiner le mécanisme de la répétition minutes avec un boîtier en titane fidèle à l’ADN de la marque. Grâce à sa faible épaisseur, la montre se porte facilement.  Le son se transmet harmonieusement grâce à des timbres cathédrale. A relever encore le verrou de la répétition minute qui s’active avec facilité.

Prix de l’Exception Mécanique : Urwerk - EMC
Incroyable ! Cette montre combine un mouvement mécanique avec un module d’évaluation de la précision de la marche. Imaginez, vous la remontez seulement une fois tous les trois jours. Mais vous pouvez également remonter un levier intégré sur la droite de la montre autant que vous le souhaitez. Un affichage sur le haut à gauche du cadran permet de voir son retard ou son avance et  vous permet de régler le mouvement directement et immédiatement.

Prix « Revival » : Omega - Speedmaster « Dark Side of the Moon »
Sans aucun doute la Speedmaster est depuis son atterrissage sur la lune une des montres les plus iconiques de l’histoire horlogère. Et c’est pour cette raison que le jury a voté pour elle.  Il n’y a rien de plus difficile que de moderniser et repenser un design mythique. Avec un boîtier en céramique, un cadran en zirconium noir et un mouvement à échappement co-axial, cette pièce est aujourd’hui aussi classique et moderne qu’elle l’était déjà en 1969 sur la lune.

Prix de l’Innovation : Urwerk - EMC
Chaque année, les membres du jury pensent avoir déjà tout vu ou que tout a déjà été inventé. Ebloui par le concept de la Urwerk EMC qui intègre un mouvement mécanique couplé à un module d’évaluation de la précision de marche,  ainsi qu’un remontage mécanique et  électronique, le jury a souhaité récompenser à nouveau cette montre.

Grand Prix de l’Aiguille d’Or : Breguet Classique Chronométrie
Un mouvement de haute fréquence équipé d’un balancier à pivots magnétiques allié à un design très élégant représentant parfaitement le classisme Breguet. Voilà les éléments-clefs qui ont conduit le jury à décerner le Grand Prix à cette montre. La Classique Chronométrie de Breguet est équipée d’une technologie précurseur qui marquera tant l’histoire de la marque que l’histoire horlogère en général. Au final, voilà une montre très belle, qui, selon l’avis des collectionneurs, fera date tout en restant abordable. 

Prix Spécial du Jury : Walter Lange
Il a de la haute horlogerie dans le sang, sa contribution se mesure avec le recul historique. C’est un homme du siècle, du XXe. Il a tout perdu. La guerre a détruit l’entreprise familiale avant que le pouvoir communiste ne lui confisque son outil de production. C’était sans compter sur l’homme du XXe siècle. A 66 ans, à l’heure où la vie offre d’autres promesses, il a tout repris, tout remis en place, patiemment donné de l’espoir à une région sinistrée en lui fournissant de l’emploi, de la croissance et un avenir. Il crée aujourd’hui parmi les plus beaux garde-temps de la haute horlogerie.