« Le Jury était composé de personnes extrêmement compétentes et qualifiées. Ce fut un grand honneur d’avoir été choisi parmi d’autres projets horlogers, tout aussi importants et innovateurs. »

Quel impact immédiat le Prix a-t-il eu sur Girard-Perregaux ?

L’impact a juste été énorme. Premièrement pour l’ensemble de la marque et surtout pour les personnes du département de recherche et de développement, qui ont travaillé ardemment sur la réalisation de l’Echappement Constant et de son échappement révolutionnaire. Nous l’avons également pris comme un signe de reconnaissance pour le travail accompli par la marque depuis deux ans, durant lesquels nous avons mis au point divers mouvements et collections. Tout le mérite de ce prix revient à Gino Macaluso, qui croyait fortement en un projet futuriste et qui n’a jamais cessé d’encourager l’équipe R & D dans cette voie.

Cette récompense a également eu un fantastique impact sur nos partenaires ainsi que sur nos futurs partenaires à travers le monde ; fournisseurs industriels, distributeurs, détaillants. Ils ont tous réalisé que Girard-Perregaux est synonyme d’énergie et de passion. Cela a créé une nouvelle dynamique que nous pouvons ressentir et que nous tentons de garder. Les clients finaux ont également été touchés ; ils accordent désormais une nouvelle attention à tous les produits de la maison.

Quels sont les effets que vous avez perçus à moyen terme et ceux que vous escomptez pour le long terme ?

Le prix donne un réel élan positif. A moyen terme, il nous offre l’énergie nécessaire pour aller plus loin dans nos défis. A long terme, il procure la force d’élaborer de nouveaux projets qui pourraient un jour recevoir, eux aussi, une distinction.

Percevez-vous le GPHG comme une validation de votre R&D ?

Oui, assurément.  Le Jury était composé de personnes extrêmement compétentes et qualifiées. Ce fut un grand honneur d’avoir été choisi parmi d’autres projets horlogers, tout aussi importants et innovateurs.

 

Girard-Perregaux - Michele Sofisti

Michele Sofisti, CEO de Girard-Perregaux © Girard-Perregaux

 

Quelle est la raison de votre participation au Grand Prix ? Qu’espérez-vous obtenir ?

Il y a plusieurs raisons qui entrent en ligne de compte. La première consiste à laisser des experts externes juger notre travail de manière absolument transparente. Ensuite, le défi est de participer à cette compétition aux côtés des meilleures marques du monde. Finalement, l’idée de nouveaux challenges techniques est également très stimulante. Les nouveaux challenges nous donnent l’énergie nécessaire pour avancer et d’aller à l’encontre des conventions et des règles.

Comment choisissez-vous les montres que vous voulez soumettre au Grand Prix ?

Dans notre cas, c’était très simple. Nous avons travaillé durant des années sur le nouvel échappement et il était naturel, une fois la montre terminée, de la soumettre au jury. Nous avons été surpris de recevoir le meilleur prix, sachant que d’autres magnifiques projets étaient présentés. Mais nous étions confiants. L’Echappement Constant est une réelle révolution. Il est le parfait alliage entre l’art de la haute horlogerie et les matériaux futuristes, tels que la silicone.

Utilisez-vous les résultats du Grand Prix comme une sorte de baromètre en ce qui concerne les tendances horlogères ?

Pas vraiment. Ce fut pour nous un moyen de mesurer notre acceptation, notre sensibilisation et l’intérêt que nous suscitions à travers le monde. Une chose est certaine, cette montre nous montre le chemin à suivre et le design à conserver : très moderne et mécanique…

Allez-vous proposez des modèles cette année ? Si oui, dans quelles catégories ?

Nous ne pouvons pas participer…c’est la règle… Mais nous serons peut être présents avec une nouvelle JeanRichard !