Hier, dans les nouveaux locaux de la marque situés sur les bords du lac de Neuchâtel, le CEO de HYT Vincent Perriard a annoncé l'arrivée de Dominique Renaud dans son équipe.
Dominique Renaud sera chez HYT l'interface humaine entre l'horlogerie classique et la technologie des fluides développée par la marque. En parallèle, il poursuivra ses activités au sein de sa propre entreprise Dominique Renaud SA, basée à Eysins, dans le canton de Vaud.

 

Dominique Renaud

Dominique Renaud, devant la manufacture Renaud & Papi, inaugurée en 1990. © DR


Dominique Renaud travaille déjà dans les coulisses de HYT depuis quelques mois. Dorénavant, il y pilotera le département Haute Horlogerie et projets spéciaux. Il sera en charge des complications et l'un de ses principaux mandats sera de trouver le moyen  de conférer davantage de puissance au mouvement pour générer davantage d'indications par fluide sur le cadran.
A plus ou moins brève échéance, Vincent Perriard promet un changement radical de paradigme en horlogerie, qu'il va jusqu'à comparer aux inventions du tourbillon et du quantième perpétuel. Bien qu'il soit resté plutôt évasif sur les détails, l'idée générale est que les fluides (qui sont développés, produits et assemblés en modules chez Preciflex, partenaire de HYT ) seront dans le futur intégrés au sein même du mouvement.
 

Dominique Renaud

Dominique Renaud, chez HYT. © DR


« HYT sera bientôt capable de développer beaucoup plus de puissance sur la motorisation de ses mouvements afin de réunir des complications à la fois fluidiques et horlogères au sein d’une même montre », a conclu Vincent Perriard.