La collection Blancpain 2015 se distingue par son éclectisme, ses modèles sont autant d’inspiration technique qu’artistique. A vos yeux, est-ce très important pour Blancpain de couvrir des champs aussi différents ?

Le cœur de la collection demeure la ligne classique Villeret et les collections de métiers d’art font aussi partie de notre ADN. Mais si on se penche sur le XXème siècle, on constate que Blancpain s’est toujours concentré sur un type de montre en particulier. De 1950 à la moitié des années 1970, par exemple, la marque a produit presque exclusivement des modèles sportifs  comme les Fifty Fathoms et les Air Command (en plus de sa production de mouvements bien sûr) et il n’y avait pas de modèles classiques. Des années 1980 à la moitié des années 1990, par contre, les montres étaient uniquement d’un style classique et personne n’aurait imaginé mentionner des montres de sport. 
J’ai suivi tous ces développements et je dois dire qu’aucun d’entre eux n’est plus ou moins Blancpain. La collection Fifty Fathoms fait partie de notre patrimoine au même titre que la collection Villeret. Je voulais réunir tout cela parce que cela fait partie de la marque. Mais je voulais aussi que les collections gardent leur propre identité, que les modèles sportifs soient complètement sportifs et les modèles classiques complètement classiques.

Blancpain L-Evolution Tourbillon Carrousel

Selon Marc Hayek, le nouveau modèle sportif et technique L-Evolution Tourbillon Carrousel est 100% Blancpain. © Blancpain

De la même façon, il existe une complémentarité entre la diversité chez Blancpain et l’approche plus radicalement horlogère chez Breguet et l’orientation artistique chez Jaquet Droz…

Oui, c’est important. Chaque marque doit évoluer dans son propre univers et les équipes sont très bien intégrées parce qu’elles savent qu’elles ont cette sécurité. Elles interagissent beaucoup et se nourrissent mutuellement de leurs idées sans nécessairement en être influencées. Au cours des cinq ans que j’ai passés à la tête des trois marques, je n’ai jamais eu à intervenir pour dire qu’un produit proposé par l’une d’elles conviendrait mieux à une autre.

Jaquet Droz Petite Heure Minute Carps

Dans son élément, le modèle Jaquet Droz Petite Heure Minute Carps. © Jaquet Droz

On trouve chez Blancpain le reflet de vos passions personnelles, qui sont également très éclectiques, comme la course automobile et la plongée. Avez-vous eu le temps de profiter de ces associations durant l’année écoulée, par exemple lors des Blancpain Endurance Series ?

Malheureusement non. J’ai fait quelques essais pendant la première partie de la saison des Blancpain Endurance Series. Je pouvais participer les week-ends, mais j’ai réalisé que je n’avais pas vraiment assez de temps pour les essais. Comme je n’aime pas faire les choses à moitié, j’ai décidé d’arrêter au milieu de la saison. La passion est toujours là, mais je n’ai pas assez de temps. Je suis heureux si je parviens à faire de la plongée de temps à autre. Partir en vacances deux semaines en famille dans un lieu où je peux pratiquer la plongée est encore possible.

Blancpain est également associé à deux événements majeurs liés à l’océan cette année, le Blancpain Ocean Commitment Challenge, qui est nouveau, et le Blancpain World Ocean Summit, dont vous étiez déjà partenaire l’an dernier. Cela continuera-t-il à être le principal vecteur de communication de la collection Fifty Fathoms ?

Ces événements constituent évidemment des partenariats parfaits pour la collection Fifty Fathoms, mais ils vont au-delà du monde de la plongée et des montres de plongeurs. J’y porte un grand intérêt personnel, mais Blancpain aussi. Il s’agit moins de marketing que de contribuer à la préservation de l’environnement marin pour les générations futures. Il y a bien sûr un investissement financier, mais il faut aussi trouver du temps pour de tels événements. Je préférerais manquer une course automobile pour pouvoir y participer. C’est très satisfaisant de faire partie d’une organisation qui contribue à changer les choses.

Blancpain et Breguet ont eu beaucoup de succès l’an dernier au Grand Prix d’Horlogerie de Genève. Avez-vous constaté un impact significatif sur les ventes après les prix que ces marques ont gagnés ?

Le plus important était la récompense et la fierté que toute l’équipe en a tiré, c’est très motivant. Il y également eu un fort intérêt pour les modèles individuels, mais il est difficile de discerner une influence sur les ventes. Les prix aident les ventes de manière générale, bien sûr, mais c’est compliqué d’évaluer si ce sont des ventes de modèles qui ont remporté les prix.

Breguet Tradition Chronographe Indépendant 7077

Un des deux nouveautés importants au niveau horloger de Breguet: le chronographe indépendant Ref. 7077. © Breguet