Kurt Klaus, inventeur et infatigable ambassadeur de la marque IWC, a fêté le 26 octobre dernier son 80e anniversaire. L’histoire entre IWC Schaffausen et l'inventeur a débuté il y a exactement 57 ans et demi et continue encore aujourd'hui. Ainsi, le bureau de Kurt Klaus se trouve toujours dans la maison mère de la manufacture et ce dernier revient tout juste d’une de ses «missions» horlogères.

L’«opération éternité», qui s'est déroulé voici 29 ans, l’a rendu immortel. En 1985, Kurt Klaus invente et construit le calendrier perpétuel autonome IWC: il écrit alors une page de l’histoire de l’horlogerie. Il a en effet grandement amélioré cette complication horlogère en faisaint en sorte que l’utilisateur ne soit plus obligé de procéder à des corrections, rendant cette complication compatible avec la vie de tous les jours. Pour synchroniser tous les affichages du calendrier, y compris celui, très précis, des phases de lune, il a également introduit pour la première fois l’affichage de l’année à quatre chiffres.
Portant au-delà de cinq cents ans, ce dernier a suscité l’étonnement du monde de l’horlogerie. Cette portée temporelle ainsi que son nom programmatique Da Vinci ont conféré à cette montre une dimension philosophique. Depuis, les chronographes avec calendrier ont représenté un immense succès pour la marque et sont devenus les symboles d’IWC.

 

Kurt Klaus

Kurt Klaus assemblant une complication. © IWC Schaffhausen

 

En 2007, IWC rend hommage à Kurt Klaus: la marque lance une Da Vinci Calendrier Perpétuel Edition  Kurt Klaus, pourvue de la technique originelle du modèle précédent et ornée de son portrait gravé sur le verso. Cette édition spéciale a d’abord été proposée en cinq cents exemplaires en or jaune, en cinquante exemplaires en platine et en cinquante exemplaires en or gris, mais elle a rencontré un tel succès dans le monde entier que cet hommage rendu à l’un des horlogers les plus importants de la longue lignée d’IWC a par la suite été également proposé à mille exemplaires en or rouge et à trois mille exemplaires en acier fin. Ce qui a, en toute modestie, rempli Kurt Klaus de fierté. Il a ensuite aussi accompagné le développement de la plus raffinée des montres ayant succédé à son chronographe avec calendrier: la Da Vinci Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois, présentée en 2009 et élaborée à partir de plusieurs de ses travaux préliminaires.

Après avoir officiellement pris sa retraite à 65 ans, la direction a cependant compris que Kurt Klaus représentait un véritable atout dont il fallait se servir: sur les marchés lointains, en particulier, il était le plus authentique des ambassadeurs de la marque, un expert demandé par les médias et un formidable professeur d’horlogerie.

 

Kurt Klaus en 1941. © IWC Schaffhausen