La Manufacture horlogère suisse de luxe Jeanrichard s'associe à Gully, artiste reconnu pour son travail dans l'art urbain contemporain. Afin de célébrer cette collaboration spéciale, l'exposition "Philosophy of Art" débutera le 19 septembre prochain à l'Opera Gallery, à Paris. A cette occasion, la collection spéciale "Graphiscope", composée de trois pièces en série limitée du modèle Terrascope de JeanRichard, inspirée et signée par l'artiste lui-même sera dévoilée.

Passionné d'art, graffeur, Gully est un artiste français qui mélange les genres. Gully fait se rencontrer des icônes de l'art tels que Canaletto, Hopper, Warhol, Basquiat, Koons, Rockwell ou encore Os Gemeos, dans ses tableaux tout en créant une synergie et un mélange éblouissants des différents styles. Mystérieux, il demeure toujours anonyme et ne participe jamais physiquement à ses expositions.

« Tout comme Daniel Jeanrichard, pionnier et artiste de son époque, Gully fait également preuve d’un esprit inventif et curieux. L’histoire de la collection Graphiscope est issue de cette même inspiration. En effet, Gully, déjà ami de la marque, portait une Terrascope. Alors qu’il travaillait sur une nouvelle toile, il s’est aperçu qu’elle était toute tâchée de peinture par son travail en atelier, c’est à cet instant qu’est née l’idée de la collaboration » a déclaré Bruno Grande, directeur général de Jeanrichard.

JeanRichard Gully Teasing7

© JeanRichard

Variation de Terrascope, la collection "Graphiscope" de Jeanrichard sera composée de 3 séries limitées de 25 pièces, signées par Gully. Ces garde-temps seront présentés à l'exposition d'Opera Gallery à Paris, du 19 septembre au 11 octobre 2014.

« Pour mes créations, je rends hommage aux icônes du marché de l’art en particulier ceux que je considère comme mes mentors et je les fais se rencontrer dans mes œuvres », a déclaré Gully. « Jeanrichard fait du temps un art de vivre et je fais de l’art ma philosophie de vie. Ensemble, nous avons créé une symbiose, un vrai mélange de  Street Art et de temps. Nous unissons l’art horloger à l’art urbain, deux univers très éloignés pour des séries limitées hors du commun ».