Installés à Saint-Blaise (Neuchâtel), les Ateliers ont su depuis 2004 gagner la confiance des amateurs de haute horlogerie comme celle des professionnels.
Ces derniers leurs ont décerné de multiples récompenses, notamment cinq Red Dot Awards, dont le Best of the Best, une distinction rarissime en design horloger. Les Ateliers ont également reçu le Prix du Mérite au Développement des Arts et des Technologies Horlogères de l’IIPP, Institut International de Promotion et de Prestige, coopérant avec l’UNESCO. Enfin, le Mecanograph ont été récompensés au Concours International de Chronométrie en 2013.

Avec quelques centaines de pièces manufacturées par an, toutes en éditions limitées numérotées ou en pièces uniques, les Ateliers réalisent des créations audacieuses et innovantes qui ont séduit les amateurs d'horlogerie. De grandes complications – Astralis, Magistralis et Meteoris – ont proposé des premières mondiales, comme l’utilisation des météorites lunaires et martiennes, ou la stromatolite, le plus ancien fossile. La technologie est aussi au rendez-vous, avec de nombreuses demandes de brevet et innovations mécaniques (Jules Verne, Tempograph).

« Reconstruire notre histoire tout en nous projetant dans l’avenir, telle est notre singulière destinée » détaille Jean-Marie Schaller, CEO fondateur des Ateliers. « Pour être digne de l’héritage de Louis Moinet, seuls nos meilleurs efforts peuvent y suffire. Pour cela, nous nous devons d’être pionniers et innovants, tout en restant respectueux des traditions. Comme l’a dit Louis Moinet en personne : « il ne faut inventer que pour le besoin de l’Art ».

 

Louis-Moinet-2014.jpg

Les Ateliers exécutent un travail de fond en proposant des créations audacieuses et innovantes. © Ateliers Louis Moinet


Les Ateliers privilégieront toujours les éditions limitées, la créativité et l’art horloger propres à la marque: aiguilles « goutte de rosée », cadrans « Côtes du Jura », ou boîtier typique incorporant un brevet de fabrication.

Ils fourmillent aussi de projets: « Nous n’avons fait qu’effleurer le génie créatif de Louis Moinet. Je reste convaincu que la découverte des archives de ce visionnaire nous réserve bien d’autres surprises », conclut Jean-Marie Schaller.

L’année 2016 sera clé, qui consacrera les deux siècles de l’invention du chronographe par Louis Moinet.