Les montres érotiques ne datent pas d’hier. Une montre de poche en or datant de 1790 attribuée à Jaquet Droz contient même une interprétation érotique cachée de l’un des automates emblématiques de la marque. C’est le parfait exemple d’une recette éprouvée qui fonctionne encore aujourd’hui : une peinture très romantique sur la partie visible de la montre et une scène très différente dissimulée derrière le fond du boîtier de la savonnette.

© Jaquet Droz

Alors que Jaquet Droz n’a plus ce genre de spécimen dans sa collection, Reuge, qui fabrique des montres de poche depuis les années 1830, en possède. La société basée à Sainte-Croix est aussi la première à avoir miniaturisé le cylindre et le clavier d’une boîte à musique et à l’introduire dans une montre. Dans les dernières montres de poches érotiques de la marque, l’association de la musique avec quelques scènes de sexe animées produit un effet presque comique.

La pointe de l’iceberg
Le fait que le marché pour ces montres semble réduit, et que les marques ne communiquent pas activement sur le sujet, n’est guère surprenant. Après tout, les sensibilités culturelles diffèrent selon les pays et les religions et tandis que les modèles les plus médiatisés comme ceux évoqués ici sont prisés des collectionneurs, il y a une clientèle entièrement cachée et inquantifiable pour ce genre de pièces.

Comme Kurt Kupper, directeur général de Reuge, nous l’explique : « Certains clients souhaitent des cadrans complètement personnalisés. Ils ont des idées très précises des scènes qu’ils souhaitent et des mélodies qui vont avec. Mais nous ne révélerons jamais aucun détail sur ces pièces car elles contiennent beaucoup trop d’éléments intimes. » Le manque apparent de communication s’explique également par le fait que ces pièces personnalisées se taillent la part du lion sur le marché, du moins pour Reuge.

© Reuge

Caché ou subliminal
La montre bracelet Caligula de Jacob & Co. est un exemple plus moderne de la montre érotique. Mais elle reste fidèle aux grands principes du genre, en dissimulant son animation derrière une ouverture sur le cadran qui peut s’ouvrir en tournant une couronne à 4 heures. Pour Jacob Arabo lui-même, ces montres sont un divertissement. « J’ai fait la montre Caligula pour amuser les gens, explique-t-il. C’est un sujet de conversation, à chaque fois que quelqu’un ouvre la montre pour regarder la scène, il rit. Il rougit peut-être aussi, mais c’est avant tout de la plaisanterie. »

Caligula Tourbillon. © Jacob & Co.

Les marques horlogères font état de leur propre sens de l’humour avec un autre thème récurrent pour ce genre de montres : celui du nombre 69. Dans ce cas, c’est naturellement parfait pour une petite édition limitée, ou même pour le prix d’une honnête montre haut-de-gamme. Pour ce qui concerne la nouvelle Richard Mille RM 69, cependant, il s’agit du nom du nouveau calibre, qui dispose également d’une réserve de marche inhabituelle de 69 heures.

Tourbillon RM69 Erotique. © Richard Mille

Mais la Richard Mille RM69 préfère les mots à n’importe quel automate camouflé. Les trois cylindres rotatifs de la nouvelle complication « Oracle » de la marque dominent le cadran, reléguant le tourbillon dans son petit espace à six heures sur le même axe que le barillet dans une construction unique. Peu enclin à faire les choses à moitié, Richard Mille oblige même le temps à céder la place à l’érotisme : lorsque le bouton poussoir situé à 8 heures est actionné pour activer les cylindres, les aiguilles des heures et des minutes disparaissent et réapparaissent en affichant l’heure correcte lorsque le bouton est relâché. Hélas, la production de cette montre est limitée à un nombre moins érotique et plus restrictif de 30 pièces.

Cliquez sur la grande image en haut de la page pour accéder à la galerie photos.