25 ans que le SIHH rayonne, libre, indépendant, impétueux, novateur, accueillant, doux, confortable et élégant… autant de qualificatifs qui vont comme un gant à la gente féminine. 25 ans, le SIHH sera donc « Catherinette » en janvier prochain… et comme tant d’autres femmes, il aura marqué l’histoire de la mesure du temps.

De tout temps, la femme a été l’égérie, la secrète muse du poète, la précieuse inspiratrice de l’artiste, la conseillère avisée du politicien, l’ombre perspicace du musicien, elle a toujours occupé une place de choix dans l’Histoire dans l’ombre ou dans la lumière, et a eu un réel pouvoir d’influence, sciemment ou non. N’oublions pas non plus que la femme a toujours été, est et sera la grande civilisatrice ! L’horlogerie n’a pas échappé à la règle et son histoire a été régulièrement marquée par la femme. En effet, c’est la femme qui a inspiré la montre-bracelet et qui l’a portée en tout premier lieu, du poignet d’Elizabeth 1ère, reine d’Angleterre, aux bijoux horlogers du Directoire et de l’Empire, jusqu’à Mercedes Gleitze qui traverse la manche à la nage avec une montre étanche Oyster de Rolex au poignet.

Aujourd’hui, si « la femme est l’avenir de l’homme » comme le disait Aragon en 1952, la montre femme est certainement l’avenir de la montre tout court. Le SIHH qui, il y a 25 ans, a fait le pari fou de créer à Genève, berceau de l’horlogerie, le premier salon dédié à la Haute Horlogerie, a donné ainsi sa véritable dimension à la Haute Horlogerie dans le monde. Depuis, année après année, il donne le « LA » des  tendances horlogères. Catalyseur d’innovations, d’expertise, de savoir-faire sans cesse renouvelés et perpétués,  il sait comme personne rassembler, partager, aimer et faire aimer. C'est sûr, le SIHH est une femme !

Fabienne Lupo
Présidente Directrice Générale du SIHH