S’il n’était pas mort prématurément, Elvis Presley aurait fêté ses 80 ans cette année.  Parce que le King portait une montre avant-gardiste Ventura en 1961 dans le film « Blue Hawaï », Hamilton lui rend hommage pour son anniversaire -  encore célébré chaque année à Graceland – avec une nouvelle Ventura équipée du tout nouveau mouvement H-10. Son atout majeur réside dans sa réserve de marche de 80 heures,  qu’on retrouve ainsi dans des collections abordables au sein du portefeuilles des marques du Swatch Group (voir l’article de Keith Strandberg sur les nouveaux mouvements Hamilton pour plus de détails).

Hamilton-Ventura-Elvis-80-automatique

Deux modèles automatiques Ventura Elvis 80, avec bracelets en caoutchouc et en cuir. © Hamilton

Alors que les relations entre Hamilton et le King du rock’n roll ont débuté par le placement de produit dans un film, Raymond Weil, quant à elle, entretient depuis longtemps des liens avec le monde de la musique, grâce principalement à la passion de la musique qui anime la famille propriétaire de la marque. Avec le nouveau Nabucco Cello Tourbillon, Raymond Weil introduit pour la première fois cet amour de la musique dans un tourbillon. Ses ponts reprennent la forme en « f » des ouïes du violoncelle et quatre cordes traversent le cadran entre 3h et 9h. L'architecture squelettée se laisse admirer sur les deux faces du garde-temps, grâce aux deux verres saphir. Avec moins de 40'000 dollars, son prix s'avère imbattable pour un tourbillon limité à 10 pièces, et, point inhabituel pour un tourbillon, une étanchéité à 200 m.

Raymond Weil - Nabucco Tourbillon Cello

Le Nabucco Cello Tourbillon dans son coffret de présentation.

Nous avons commencé le mois passé notre revue des pièces uniques offertes par les marques à Only Watch 2015, avec notamment De Bethune, Jacob & Co et Vacheron Constantin, pour n’en citer que quelques-unes. Leroy a occupé les devants de la scène ces dernières semaines, avec la présentation de sa montre pour Only Watch, une évocation de ses origines françaises et un article d’Olivier Müller consacré aux performances de la marque en matière de chronométrie.