« Le samedi 24 octobre 1971, j’ai allumé ma radio pour écouter les nouvelles et je suis resté cloué sur place »,  se souvient Jack Heuer dans ses mémoires.  Son ami Jo Siffert venait d’être victime d’un accident mortel sur le circuit de Brands Hatch. C’était il y a exactement 43 ans.  Seppi (comme on appelait  affectueusement Jo Siffert) n’avait pas pu s’extraire de sa BRM en feu, après une panne de suspension qui avait provoqué l’accident.

 

Jack-Heuer-Joe-Siffert.jpg

Jack Heuer et Jo Siffert. © TAG Heuer


Ce dramatique accident coûta la vie au pilote suisse, mais il entraîna aussi des mesures de renforcement de la sécurité des voitures et des circuits qui évitèrent de nombreux autres accidents mortels.  Il mit aussi en lumière une montre qui allait devenir culte et qui porte le nom – non officiel  – de Jo Siffert.

 

TAG-Heuer-Autavia

La réédition de l'Autavia 'Jo Siffert' au poignet, et au fond, l'Autavia Réf 1163T 'Jo Siffert' 2nd Execution de 1969. © Miguel Seabra/Espiral do Tempo


Seppi fut le premier ambassadeur engagé par Jack Heuer (CHF 25'000 par année pour un logo apposé sur sa combinaison de course) pour promouvoir et vendre ses chronographes au sein de la communauté de la F1. Un en particulier reste à jamais lié au pilote suisse : l’Autavia Réf. 1163T, alias l’Autavia  « Jo Siffert » – comme il existe une Daytona « Paul Newman » ou une Monaco « Steve McQueen ».  De fait, c’est de Jo Siffert que Steve McQueen s’est inspiré pour son personnage dans le film « Le Mans », et c’est aussi pour cette raison qu’il porte une Monaco dans ce film de légende.

 

Steeve McQueen-Jo Siffert

Steeve McQueen et Jo Siffert, sur le tournage du film Le Mans. © DR


Le lien entre une montre et un sportif de légende ou une icône du cinéma en appelle à notre imaginaire. Il n’en demeure pas moins que cette montre doit être exceptionnelle pour continuer à séduire, année après année, et battre des records de prix de vente :  en 2010, une montre Autavia « Siffert » a été adjugée pour $46,800 à la vente Bonham’s Haslinger Auction.  Et cette montre doit être exceptionnelle aussi pour justifier une réédition. L’Autavia “Jo Siffert” de 2002 est la montre préférée de ma collection et une des plus belles montres que je connaisse, avec l‘originale.


“Mieux que l’original?”
Depuis quelques années, les rééditions et réinterprétations de montres sont très à la mode. Cependant,  c’est TAG Heuer qui , dès 1996, a fait oeuvre de pionnier avec une réédition fidèle de la Carrera, suivie en 1998 par une réinterprétation plus libre de la Monaco. Lorsque Jack Heuer revint comme Président d’honneur dans l’entreprise fondée par son ancêtre Edouard Heuer, il fut à l’origine de trois rééditions de l’Autavia, datées de 2002:  la “Jo Siffert”,  l’”Orange Boy” (toutes deux également vendues ensemble dans un coffret commémoratif) et une version en or.

 

TAG-Autavia-duo

La réédition Autavia ‘Jo Siffert’ de 2003 et l'Autavia Réf. 1163T, avec l'inscription Chronomatic sur le cadran. © © TAG Heuer & Arno Haslinger.


Les rééditions de l’Autavia n’ont pas été un succès commercial. Avec sa couronne placée à gauche, comme sur le modèle original, et son bracelet retro en métal, la montre n’a pas convaincu. Mais aujourd’hui, ce sont des pièces recherchées sur le marché de l’occasion, même si elles n’atteignent pas les sommes des modèles “Siffert” (les Autavia noir-bleu)  de 1969, 1970 et 1971.
J’irais même jusqu’à dire que le cadran opalescent,  avec ses compteurs bien contrastés, des rééditions “Siffert”, produits par ArteCad - une  filiale de TAG Heuer - est le meilleur cadran jamais proposé par la marque. En outre, les petites cornes sont parfaites pour accueillir un bracelet NATO ou en cuir perforé.  Bien sûr, le module ETA+Dubois-Dépraz n’est pas le Calibre 11/Chronomatic original, mais le modèle contemporain est plus robuste et coûte moins cher en révision. Le grand boîtier de forme cousin préfigure la mode funky des années 70’, où les montres rondes n’avaient pas la cote. Cette tendance a été reprise dans plusieurs rééditions ces dernières années, notamment par Audemars Piguet et Hamilton.

 

TAG-Autavia-Siffert

Une montre très cool: l'Autavia ‘Jo Siffert’ réédition de 2002-2003. © Miguel Seabra/Espiral do Tempo


TAG Heuer n’a pas célébré le 50e anniversaire de l’Autavia en 2012, ni le 45e anniversaire de l’Autavia “Chronomatic” (Jo Siffert) cette année. Au niveau héritage, la marque a mis l’accent sur la Carrera.  Paradoxalement, le boîtier complètement remanié de la collection Formule 1 rappelle celui de l’Autavia de 1969.  Si Seppi aurait peut-être apprécié, nombre d’aficionados, eux, attendent toujours un nouvel hommage de TAG Heuer à l’Autavia.

 

TAG Heuer Carrera Calibre 16

La collection Formule 1 revisitée comprend un nouveau boîtier de forme coussin qui rappelle celui de l'Autavia de 1969. “C'est un clin d'oeil à l'Autavia, même si notre but n'était pas de la relancer en tant que réédition vintage", explique Stéphane Linder, CEO de TAG Heuer. © TAG Heuer