Qui sont les champions de la vente à l'unité dans les hautes sphères du luxe ? Notre dernier top 10 vous présentait les dix premiers contributeurs à l'économie horlogère sur la base de leur chiffre d'affaire en 2013. Cependant, que se passe-t-il lorsque l'on place le curseur sur la crème de la crème horlogère ? Worldtempus vous propose de découvrir les dix premiers vendeurs de garde-temps haut de gamme sur la base des unités écoulées en 2013, de plus de CHF 3000.-,  sortie de manufacture, et de CHF 8000.- prix public (estimations Vontobel).

 

1. Rolex. Habituée des premières places, la célèbre marque se place encore une fois en haut du podium. En 2013, elle a vendu dans le monde pas moins de 750'000 garde-temps, de quoi faire pâlir d'envie ses concurrentes. A elle seule, la marque s'offre 20% de parts de marché dans le segment haut de gamme.

2. Omega. Toujours en bonne position, la marque à la voyelle grecque est au coude-à-coude avec Cartier dans tous les classements. Avec un faible écart pour les départager dans notre précédent top 10, elle écoule cependant un nombre de pièces plus important que sa consoeur française pour un total de 720'000 unités.

3. Cartier. Le prestige et le chic à la française s'accrochent solidement au podium. En effet, avec 650'000 garde-temps vendus en 2013, la marque du groupe Richemont se place loin, très loin devant les prochains challengeurs.

4. Breitling. La maison emblématique de l'aéronautique accède à ce top 10 luxe. Avec une entrée de gamme, sortie de manufacture à CHF 2500.-, elle reste abordable pour les détaillants. En conséquence, ses ventes se sont envolées à près de 165'000 unités en 2013.

5. IWC. En milieu de tableau, la maison fondée en 1868 à Schaffhouse par l'horloger américain Florentine Ariosto Jones a fourni quant à elle un total de 100'000 pièces l'an dernier.

6. Chopard. Le bijoutier des stars s'illustre de belle manière dans le milieu horloger. Bien qu'absent de notre précédent classement, en ayant réalisé 80'000 ventes en 2013, il entre dans ce top 10.

7. Jaeger-LeCoultre. La maison du Sentier amoureuse des innovations en tout genre s'illustre également par son succès auprès du public. En effet, l'année dernière, il s'est écoulé plus de 75'000 pièces dans le monde.

8. Panerai. La Florentine du groupe Richemont, fondée en 1860, fait elle aussi son entrée dans notre classement. Elle qui a enregistré un chiffre d'affaire de CHF 415 millions en 2013, a également vendu près de 70'000 garde-temps sur la même période.

9. Patek Philippe. Avec 55'000 ventes effectuées l'année dernière, cette neuvième place s'explique par la volonté de s'adresser à une clientèle très exclusive. Avec des premiers prix sortie de manufacture avoisinant les CHF 10'000.-, la marque centenaire a fait le choix de miser sur le très haut de gamme.

10. Hublot & Zenith. Pas de dispute ! Pour clore ce classement, deux marques soeurs appartenant au groupe LVMH sont à égalité, avec toutes deux 40'000 unités écoulées en 2013.

 

Comparaison n'est pas raison
Attention ! Classer c'est choisir, décider de privilégier des indicateurs plutôt que d'autres. Appliqué au marché fragmenté de la haute horlogerie, le challenge est d'autant plus intéressant. Hiérarchiser les marques suppose de se demander ce qui fait leur force et témoigne de leur valeur. Devons-nous nous limiter simplement aux chiffres d'affaires générés, aux profits réalisés ? Ou la marque véhicule-t-elle quelque chose de plus subtil, une histoire, une culture, une tradition, ce qui lui permet de rencontrer son public, de le fidéliser et finalement de partir à la conquête de nouveaux marchés ?
La réponse à ces questions se situe probablement à l'intersection de toutes ces données, entre la quantité produite pour le marché, la qualité offerte aux clients, et bien sûr les marges réalisées par les entreprises. Mais, si derrière une marque se cache bien plus qu'un bilan comptable, c'est-à-dire une image, une série de représentations qui la rendent si précieuse aux yeux du client, alors peut-on réellement chiffrer la valeur d'une marque ? Réponse dans les prochains palmarès de Worldtempus.