Objet séculaire, le sceau-cylindre est apparu en Mésopotamie au IVe millénaire av. J.-C., à la même époque que les premières mesures du temps connues. Ce rouleau en pierre gravée de motifs plus ou moins figuratifs, roulé sur de l’argile fraîche, servait à authentifier un document par empreinte, telle une signature qui possédait une fonction non seulement esthétique mais également narrative. Par ce déroulé d’histoires picturales ininterrompues, le sceau-cylindre est devenu l’emblème de la transmission et de la communication entre les plus grandes civilisations.

Gérard Desquand, graveur héraldiste de renom, a travaillé durant deux ans sur « Imprint of Time », une matrice cylindrique en or 18 carats, ciselée de symboles dépeignant 260 ans d’horlogerie et de métiers d’art. Mesurant 14,5 cm de haut sur 3 cm de diamètre, cette oeuvre d’art unique est gravée à la main de 24 symboles, tel un concentré de l’esprit de Vacheron Constantin : le temps, la transmission des savoirs, l’influence, l’expertise, les métiers d’art, la date de 1755 ou encore la croix de Malte sont ainsi représentés.

Sceau Cylindre “Imprint of Time”. © Vacheron Constantin

Le sceau cylindre de Vacheron Constantin sera exposé à la Manufacture de Genève et des répliques seront exposées dans les boutiques Vacheron Constantin du monde entier.