Vulcain s’est toujours associé aux exploits sportifs. Outre le Real Madrid dans les années 30, ou les profondeurs sous-marines de Hannes Keller en 1961, la Manufacture s’est également illustrée dans la conquête des sommets.

Trois expéditions en montagne méritent d’être mentionnées: la première a pour cadre les Andes, au cœur de la Cordillera Vilcabamba au centre du Pérou. Le 5 août 1952, une expédition franco-belge dirigée par Bernard Pierre et deux équipes américaines ont vaincu par le versant nord-est le Salcantay, culminant à 6’264 mètres d’altitude. Peu après cet exploit, Vulcain reçut plusieurs témoignages de cette cordée mettant en exergue les qualités intrinsèques de leurs montres Cricket Vulcain. Celles-ci ont effectivement pris part à l’intégralité de l’ascension, atteignant une altitude supérieure à 6’000 mètres.

1954, Ascension du K2
La seconde expédition eut lieu il y a 60 ans. Afin de fêter les 90 ans du Club alpin italien, une équipe de 14 alpinistes transalpins s’était jurée de vaincre pour la première fois le K2, sommet himalayen mythique de la chaîne du Karakorum. Sous la direction du professeur de géologie Ardito Desio, 700 porteurs transportèrent plus de treize tonnes de matériel jusqu’au camp de base situé à près de 5’000 mètres d’altitude. Le 31 juillet 1954, la cordé de Lino Lacedelli et d’Achille Compagnoni atteint 8’612 mètres accompagnés de leurs Cricket.

Quelques années plus tard, en 1958, une équipe comprenant à nouveau Bonatti et d’autres membres de la première expédition sont partis à l’assaut du Gasherbrum IV (7980 m), sommet du Karakorum réputé inaccessible. Cette fois-ci, Vulcain offrit les Cricket équipant les alpinistes.

Les montres de cette petite manufacture Suisse remportèrent un succès conséquent auprès de ces alpinistes de l’extrême. Les parutions de l’époque attestaient que ces garde-temps servaient « fidèlement leur propriétaires en leur donnant l’heure exacte et en sonnant au moment voulu ».

En 2011, Vulcain rendit hommage à cet exploit en proposant son modèle 50s Presidents Heritage.

 

Vulcain-K2

© Vulcain

Vulcain-HERITAGE_100153289LF

50s Presidents Heritage, modèle 2011. © Vulcain


Ascension du k2, la route italienne
Avec ses 8612 mètres, le K2 est la seconde montagne la plus élevée au monde après l’Everest. Le K2 se trouve au Nord du Pakistan sur la frontière sino-pakistanaise. Cette expédition du Club alpin italien est la première à gravir le K2 par la voie historique de «l’éperon des Abruzzes», nommée ainsi suite à une tentative en 1909 jusqu’a 6000m du Duc des Abruzzes.

La longueur de ce tracé, couplée aux conditions météorologiques extrêmes et aux dangers inhérents à la haute montagne, en font l’une des routes les plus dangereuses et difficiles de la famille des 8’000 mètres.