Cette année, Audemars Piguet s’adresse aux amateurs de longue date comme aux nouveaux venus avec des nouveautés qui mettent en valeur son investissement dans le progrès technique et l’esprit d’indépendance qui règne dans l’entreprise familiale. Une incarnation parfaite de la devise de la Manufacture : « Pour briser les règles, il faut d’abord les maîtriser. »

 

Une noble lignée
Le design de la Royal Oak Offshore est si abouti qu’il a à peine été modifié en l’espace de deux décennies. Lors de son lancement au début des années 1990, personne n’imaginait porter une montre de 42 mm de diamètre. Elle s’avéra pourtant pionnière : à elle seule, elle a dessiné la tendance des montres surdimensionnées extrêmes qui se sont répandues depuis.

Sous une apparence révolutionnaire, la Royal Oak Offshore est demeurée mécaniquement traditionnelle. Fabriquée dans la Vallée de Joux par une entreprise horlogère historique, la dernière à être détenue par les familles fondatrices, elle respecte tous les critères de la Haute Horlogerie. Ses mouvements sont assemblés et décorés à la main, y compris ceux qui ne sont pas visibles à travers un fond saphir.

 

Royal Oak Offshore Chronograph , ref.26470ST.OO.A027CA.01

Royal Oak Offshore Chronograph , ref.26470ST.OO.A027CA.01 © Audemars Piguet

 

L’évolution de la 26470
La collection Chronographes Royal Oak Offshore 26470 de 2014 conserve la taille «démesurée» de 42 mm de diamètre adoptée en 1993 pour succéder aux modèles 26170 qui subissent quelques modifications pour la première fois.

L’évolution de ces montres révolutionnaires est incarnée par des pièces qui se caractérisent par une esthétique sculpturale plus technique comme on peut le voir essentiellement dans le design des couronne, protège-couronne et poussoirs. Sur la couronne et les poussoirs redimensionnés pour plus de modernité, la céramique noire remplace le caoutchouc.

La lunette polie et satinée est fixée par huit vis à têtes hexagonales en acier poli — signature indissociable de la collection Royal Oak Offshore.

Les cadrans sont ornés du motif « Méga Tapisserie », typique de la collection Royal Oak Offshore. Les index plus sculpturaux et plus raffinés apportent une touche technique supplémentaire. Le cadran est rendu plus lumineux grâce à de nouvelles aiguilles facettées et à des filets décoratifs polis autour des index, des compteurs et du guichet dateur. De la matière luminescente facilite la lecture des indications.

Les initiales et le logo d’Audemars Piguet apparaissent sur un cartouche posé en applique. Par souci d’harmonisation complète, la couleur du disque de la date est assortie à celle du cadran. Les modèles 26470 se présentent sur des bracelets en caoutchouc ou en alligator plus effilés, fermés par une nouvelle boucle ardillon.

Belle variante du modèle navy, la Royal Oak Offshore 26470 présentée aujourd'hui se caractérise par le bleu royal du cadran et du bracelet en caoutchouc, contrasté par l’orange des aiguilles de chronographe — une combinaison de couleur qui donne un caractère sportif rafraîchissant à une montre emblématique depuis 20 ans.