Webster Clay Ball, fondateur en 1891 de BALL Watch, est réputé notamment pour avoir initié les premiers standards de chronométrie utilisés par les compagnies américaines de chemins de fer. Le manque de fiabilité des montres utilisées sur les réseaux ferroviaires rendait en effet les voyages peu sûrs ce qui conduisit à la mise en place d’un système de contrôle et de tests sous l’égide de Webb C. Ball. L’horloger américain définit des critères stricts de qualité, de précision et de conception pour toutes les montres utilisées pour les chemins de fer et fut le précurseur d’une nouvelle génération de garde-temps.

Le système développé par Webb C. Ball dès la fin du 19ème siècle répondait à de tels critères de précision et de fiabilité qu’il inspira le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC) pour l’édiction de ses propres normes de certification en 1973.

Le mouvement mécanique à remontage automatique de fabrication suisse qui équipe la Engineer II Pioneer est naturellement certifié chronomètre. Le boîtier en acier inoxydable poli de 40mm offre un design à la fois classique et sportif.

Le monogramme « RR » (pour « RailRoad » ou chemin de fer en anglais) se détache sur l’extrémité de l’aiguille des secondes pour rappeler l’héritage ferroviaire de BALL. La glace en saphir antireflets est dotée d’une loupe cyclope positionnée au-dessus du guichet à trois heures qui facilite la lecture de la date.

 

Ball-Watch-Engineer-II-Pioneer-duo

L'Engineer II Pioneer existe avec cadran noir émaillé ou argenté. © Ball Watch


La lecture aisée d’un garde-temps, de jour comme de nuit, est un des fers de lance de BALL Watch. Pour ce faire, BALL Watch utilise une technologie suisse de pointe consistant en la capture de gaz luminescent H3 dans des micro-tubes de verre. Ces micro-tubes sont rapportés sur le chiffres, les index et les aiguilles. Cette technologie est jusqu’à cent fois plus intense que les autres procédés luminescents communément utilisés dans l’horlogerie.

 

Ball-Watch-Engineer-II-Pioneer-dark

Dans l’obscurité, les chiffres diffusent une intense lueur jaune qui contraste avec la teinte bleue glacier des autres index, alors que les aiguilles émettent une lueur verte, couleur institutionnelle de la marque BALL. © Ball Watch


Également dans un souci de lisibilité maximale, le cadran sobre et élégant de ce garde-temps est épargné de tout élément superflu. Il est disponible en noir émaillé et l’argenté.

En tant qu’organe régulateur du mouvement, la couronne est un des composants les plus à risques d’une montre car il peut répercuter des chocs externes jusqu’au coeur du calibre. Afin de limiter de tels risques, la couronne de la Engineer II Pioneer se visse en butée dans le boîtier après réglage de la montre. La couronne vissée améliore également l’étanchéité de ce modèle qui est portée jusqu’à 100 mètres. La construction robuste de cette montre lui garantit également une résistance aux chocs jusqu’à 5'000 Gs et une protection contre les champs magnétiques d’une intensité de 4'800 A/m.

La Engineer II Pioneer est proposée sur un bracelet en acier inoxydable adjoint d’une boule déployante, ou sur un bracelet en cuir nubuck avec boucle à ardillon.