Les succès les plus fulgurants sont parfois sujets aux déclins les plus violents. Beaucoup avaient prédit que la BR 01, coup d’éclat et génie marketing de Bell & Ross, tiendrait plus de l’étoile filante que du firmament horloger.
Dix ans plus tard, force et de constater que la montre s’est durablement installée dans le périmètre horloger – et, plus rare encore, s’est imposée comme une pièce de référence aux côtés des mastodontes en place depuis plusieurs décennies. Et pourtant, la belle cache encore quelques secrets !

1. La BR 01 était, à son lancement, non pas une montre mais un concept
A l’origine, la BR 01 est un concept de montre modulable. Avec quelques accessoires commercialisés lors de son lancement, il était possible de transformer sa montre de poignet en montre de poche ou encore en horloge de bureau. Rapidement, tous les concepts ont fusionné pour devenir une seule montre de poignet.

Bell & Ross - BR 01 acier

BR 01-92. © Bell & Ross

2. Une construction pas si classique
La BR 01 ne s’ouvre pas par son fond, vissé comme pour la plupart des garde-temps contemporains. Elle s’ouvre et s’emboîte par le dessus, en dévissant les quatre vis visibles aux quatre coins de la lunette, qui ont donc une véritable fonction mécanique et non un seul objectif esthétique. Pour Bell & Ross, la cohérence technique de la BR 01 a toujours primé.

3. Il y a plus de 150 déclinaisons de BR 01
Le chiffre impressionne : avec plus de 150 déclinaisons en 10 ans, la BR 01 est en animation perpétuelle. On retrouve ainsi la griffe marketing de Bell & Ross : là où beaucoup de marques estiment que seules la pérennité et la stabilité paient, Bell & Ross a misé sur une approche opposée mais a obtenu le même résultat, voire supérieur, avec une reconnaissance et une fidélisation clients qui font beaucoup d’envieux. Et pourtant, 150 déclinaisons en 10 ans, cela représente une moyenne d’un nouveau modèle tous les 15 jours ouvrés !

4. Le choix personnel de M. Lauren
En 2005, dès l’année de son lancement, la BR 01 fut choisie par Ralph Lauren en personne lors d’un voyage en Europe pour accessoiriser le mannequin de la publicité Black Label, sa ligne de sportswear chic. Quatre ans plus tard, en 2009, Ralph Lauren présentait sa première collection horlogère, également très orientée vers le noir.

5. De l’acier (boudé) au PVD (préféré)
A son lancement, la BR 01 était principalement proposée en acier. Le matériau était le plus évident pour un lancement, le plus économique et le plus répandu. Pourtant, les fans de la première heure lui ont dès le départ préféré sa version PVD noir, encore aujourd’hui best-seller. Rétrospectivement, elle s’avère plus fidèle aux codes aéronautiques auxquels elle se réfère.

Bell & Ross - BR 01-92

BR 01-92. © Bell & Ross

6. A la recherche du crâne rouge
Les deux versions les plus recherchées des collectionneurs sont la BR 01 Skull et Radar. Airborne, Skull & Crossbones, bronze, serti, luminescents : les variations, le plus souvent en séries limitées, ne se comptent plus pour alimenter cette frénésie.La version BR 01 Red Radar, elle, vient tout juste d’être déclinée en version BR-X1 Red, boutique, 50 exemplaires (17 000 euros).

Bell & Ross - BR 01 Red Radar

BR 01 Red Radar. © Bell & Ross

7. Pièces uniques et raretés
La série la plus limitée de BR 01 est son modèle à tourbillon, à seulement 18 exemplaires dans sa version Phantom, à 113 000 euros. Il existe toutefois quelques pièces uniques, toutes rassemblées pour la vente caritative aux enchères Only Watch, édition 2013 (troisième participation pour Bell & Ross) : un coffret de six pièces uniques, la Flight Instrument Collection Orange, vendue 32 000 euros.

Bell & Ross/Only Watch 2013

Bell & Ross/Only Watch 2013. © Bell & Ross

8. Et le plus grand collectionneur Bell & Ross est...
...américain ! Ce fan inconditionnel en possède actuellement une cinquantaine.

9. Le doublé gagnant
Le succès de la BR 01 repose presque entièrement sur l’usage de deux mouvements ETA (Swatch Group) : le 2892 et le 2894. Le 2894 est un 2892 sur lequel est ajouté un module chronographe.

10. L’avenir aux bracelets ?
L’immense majorité des bracelets de la BR 01 se partage entre le cuir et le caoutchouc, complétée de quatre variations en toile de BR 03, adaptables sur la BR 01. La BR-X1 vient pourtant d’ouvrir une nouvelle voie, avec un bracelet qui marie les deux matières : une structure hybride avec base caoutchouc et insert en cuir. L’avenir des bracelets de BR 01 ?

Bell & Ross - BR-X1 Tourbillon

BR-X1 Tourbillon. © Bell & Ross