Il y a dix ans, David Zanetta et Denis Flageollet apportaient leur soutien au projet Only Watch, et créaient la première DBS, une pièce au design novateur de haute technicité.

Le boîtier de la DBS en or gris témoigne du point de départ d’une réflexion engagée par les fondateurs de la marque sur le confort au porter d’une montre bracelet. Une plaque d’or pivotante fait le lien entre le brin supérieur du bracelet et la carrure ; ce qu’on appellera quelques années plus tard les berceaux mobiles. Les cornes inférieures en formes d’ogives et la couronne positionnée à 12 heures sont autant de détails qui contrebalancent le diamètre presque imposant de la pièce – 45 mm dans sa partie la plus large.

Pour célébrer les dix années de cette pièce iconique, De Bethune équipe aujourd'hui la DBS de son tourbillon.
Ce tourbillon 30 secondes bat à la fréquence de 36 000 A/h et est particulièrement léger - ses 63 composants totalisant 0.18g - autant de facteurs importants garantissant la précision et la fiabilité du mécanisme face aux mouvements du poignet. Cette prouesse technique est rendue possible par l’intégration de matériaux tels que le silicium et le titane.

DeBethune_DBS_Tourbillon.jpg

DBS Tourbillon, en or gris, édition anniversaire limitée à dix pièces. © De Bethune

Le cadran, fenêtre sur le calibre DB2019, révèle une infinité de détails aussi techniques que subtilement décorés. Le ballet mécanique du tourbillon à 6 h est tenu par un pont annulaire en titane grainé. Comme en suspension, il se détache des ponts deltoïques anthracites et définit une zone de lecture de l’heure par la présence d’indicateurs sphériques en acier poli main et bleui à la flamme.
Une touche de bleu par-ci, indicateurs et aiguilles très affutées, des effets de brillance sur des matériaux par-là, décors Côtes De Bethune parfaites au ruthénium versus finitions argentées du tour des minutes; la construction esthétique de la DBS autour de la haute technicité du mouvement explore les compétences techniques et artistiques de la manufacture.