D’origine japonaise, le shakudo est un alliage principalement composé de cuivre et d’or qui selon sa composition et sa texture peut se patiner dans une couleur foncée entre marron, bleu et noir. La patine noire est obtenue par un procédé de passivation, grâce à l’application répétée sur le shakudo d’une solution composée d’acétate de cuivre (vert-de-gris), appelée rokusho, et fabriquée au Japon.
Le shakudo a été utilisé à l’époque pour réaliser les gardes des sabres, des objets décoratifs ou encore des bijoux.

Rarement utilisé dans l’horlogerie, ce savoir-faire est remis au goût du jour par Blancpain avec une série de 4 pièces uniques mêlant shakudo, gravure et damasquinage. Chaque pièce est exclusive car en fonction de la sensibilité du graveur et de sa façon d’utiliser la patine rokusho, les différentes nuances et les effets de profondeur sont différents.

BLancpain_SHAKUDO_TRIO_CHEVRE_BONZAI_COELACANTE.jpg

Shakudo trio chèvre, bonsai, coelacante. © Blancpain

Ganesh, dieu hindou à tête d'éléphant, illustre le cadran. Il s’agit d’une applique en or rapportée, gravée à la main qui trône au centre de motifs traditionnels hindous réalisés en damasquinage. Cette technique consiste à creuser d'abord la surface, puis des fils d'or sont martelés dans les cavités avant d’être décorés par gravure.

Blancpain-Villeret-Shakudo-Ganesh

Villeret Shakudo Ganesh. © Blancpain

Les pièces sont proposés dans une large boîte double pomme en or rouge de 45 mm. Une telle ouverture permet de laisser libre court à la créativité des artisans Blancpain. Au dos, le fond saphir laisse apparaître le calibre 15B à remontage manuel décoré Côtes de Genève, disposant de 40 heures de réserve de marche.