En janvier 2013, BOVET 1822 levait le voile sur le premier garde-temps de son histoire n’étant pas de forme ronde: le tourbillon Récital 9 « Miss Alexandra », ellipse verticale. L’enthousiasme unanime qui porte ce garde-temps depuis son lancement a conduit Pascal Raffy et ses équipes à en développer une nouvelle interprétation qui emprunte l’emblématique boîtier ovalisé.

Récital 11 reprend la phase de lune de précision et les aiguilles caractéristiques du Tourbillon Récital 9. Les aiguilles des heures et des minutes ont été excentrées à 6H. Leurs silhouettes atypiques, formant un coeur toutes les heures, se détachent sur la surface guillochée du cadran nacre finement ouvragé par les artisans de la Manufacture de cadrans DIMIER 1738.

D’une fiabilité éprouvée et d’une précision chronométrique, le mouvement automatique de ce nouveau garde-temps lui garantit une autonomie de 72h.

 

Bovet-Recital-11-Miss-Alexandra

Recital 11 Miss Alexandra, or rouge © Bovet

 

Le module de phase de lune a été entièrement développé et manufacturé par les artisans de DIMIER 1738. Plus complexe qu’un indicateur traditionnel, cette lune de précision ne nécessite qu’une correction d’un jour tous les 122 ans. Le mode d’affichage de cette complication a lui aussi été revisité. Plutôt que de faire figurer deux lunes sur un disque en mouvement, la lune est ici solidaire du cadran. Il s’agit d’un disque gravé selon une cartographie exacte du sol sélène. Les parties creuses ont été remplies de matière lumineuse. Ainsi, la lune apparaît exactement telle qu’on peut l’observer dans le ciel et semble directement refléter la lumière solaire. Le ciel dans lequel évolue le satellite terrestre a été ciselé et a reçu un traitement galvanique noir. Les artisans graveurs de la Manufacture ont ensuite retravaillé ce ciel afin d’en faire ressortir des points scintillants évoquant les étoiles. Deux palettes circulaires évoluent au-dessus de cet ensemble et sont décorées selon le même motif que le ciel. La lecture de l’âge lunaire est aussi intuitive que réaliste.

L’habituel correcteur destiné à régler la phase de lune n’apparaît pas sur la bande de carrure. Cette dernière reste épurée, aucun problème d’étanchéité n’est à redouter et, enfin, le réglage rapide de la phase de lune ne nécessite l’usage d’aucun outil. Le correcteur est placé concentriquement à la couronne de remontage et de mise à l’heure. Le réglage de la fonction s’effectue par une simple pression au centre de la couronne ornée du traditionnel cabochon saphir.

Le huit que forment l’indicateur de phase de lune et la nacre assortie du cadran permet d’apprécier le ciselage du mouvement qui étend la structure céleste à l’ensemble du mouvement. S’en détachent les aciers anglés et polis à la main des bascules et sautoir du correcteur de phase de lune qui offrent un véritable balleà chaque pression sur la couronne.

Récital 11 est disponible en or rouge ou en or gris 18C et peut être serti de diamants ronds ou de taille baguette. Le boîtier peut également être ciselé à la main et répondre ainsi à la décoration du mouvement. Le très large éventail des combinaisons rendues possible saura ainsi répondre aux goûts de chacune.

 

Bovet-Recital-11-Miss-Alexandra-2

Version sertie, en or rouge. © Bovet