Apparue en 2010, conjointement au boîtier Amadeo®, la Collection BOVET by Pininfarina a déjà vu naître trois garde-temps exclusifs à tourbillons (OTTANTA®, OTTANTADUE et OTTANTATRE) ainsi qu’un chronographe (Cambiano) décliné en de nombreuses versions.

L’histoire de ce nouveau garde-temps débute avec la présentation au salon automobile de Genève 2013 d’une Ferrari « Sergio » concept car, carrossée par Pininfarina et baptisée en l’honneur de Sergio Pininfarina, président de la maison familiale durant 40 ans.

 

Pininfarina-Ferrari-Sergio

Le concept car Ferrari "Sergio". © DR/TAG Heuer

Ce véhicule ultra-sportif symbolise les soixante années de passion qui lient Pininfarina à Ferrari. Paolo Pininfarina a émis le souhait d’en dessiner le pendant horloger et d’en confier le développement et la manufacture à DIMIER 1738. En référence à la compétitivité des performances du véhicule, Paolo Pininfarina, Pascal Raffy et leurs équipes ont créé un garde-temps en parfaite adéquation avec le style et l’émotion perçue du véhicule.

Ce Chronographe Rattrapante a logiquement été également baptisé « Sergio ». Le mouvement est un chronographe mécanique à remontage automatique. Il affiche une petite seconde, un compteur 30 minutes ainsi qu’un indicateur de réserve de marche.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un chronographe rattrapante capable de mesurer autant de temps intermédiaires qu’on le souhaite. Une fonction particulièrement prisée dans l’univers de la course automobile. Les poussoirs placés de part et d’autre de la couronne remplissent leur fonction habituelle: respectivement, départ et arrêt pour l’un, et remise à zéro pour le second. Habituellement, pour activer la fonction de rattrapante, on recourt à un troisième poussoir - souvent disgracieux car venant rompre la symétrie du garde-temps. Les artisans de BOVET ont réalisé un poussoir de rattrapante coaxial à la couronne. Cette solution ne détériore pas l’équilibre du boîtier et positionne le poussoir de façon optimale pour des manipulations rapides et précises.

 

Bovet-Sergio-Pininfarina-chronographe-rattrapante

Bovet by Pininfarina «Sergio» Chronographe Rattrapante © Bovet 1822

 

Les codes esthétiques propres à la collection sont très présents. Les designers de la voiture ont eux-mêmes réalisé l’étude stylistique de la montre. Après avoir mis en conformité technique le design du garde-temps, le bureau d’étude de la Manufacture Dimier en collaboration avec l’équipe de Pininfarina, en a confié la réalisation à ses différents ateliers.

Quatre zones du cadran sont surbaissées. L’une accueille le compteur 30 minutes du chronographe à 12h alors que la petite seconde se situe à 6h et que l’indicateur de réserve de marche a été placé à 3h. La quatrième zone, située à 9h, reçoit les deux noms BOVET 1822 et Pininfarina. Ces deux zones sont perforées d’une multitude de micro perçages. Une particularité quasi omniprésente chez l’homonyme automobile de ce garde-temps. Les formes très spécifiques de ces quatre zones évoquent quant à elles directement les éléments aérodynamiques du véhicule.

Le traitement en ruthénium anthracite met particulièrement en valeur les volumes et les différents états de surface du cadran. Les différentes graduations sont tampographiées en blanc. Cette combinaison de couleurs est connue pour garantir une lisibilité optimale quels que soient la luminosité et les reflets ambiants.

Comme tous les garde-temps de la collection, le Chronographe Sergio dispose du système convertible Amadeo® qui permet de le transformer instantanément et sans nécessiter l’usage du moindre outil en montre bracelet, en montre de table ou en compteur de sport. Proposée optionnellement, une chaîne pourra y ajouter la possibilité de porter ce garde-temps en montre de poche.

Le Chronographe Rattrapante Sergio est proposé en édition limitée de 250 pièces.

 

BOVET by Pininfarina «Sergio» Chronographe Rattrapante

© Bovet 1822