Cartier souhaitait inventer un affichage central créatif issu d’une conception novatrice. Conçu comme un amphithéâtre destiné à clarifier la lecture des indications du quantième perpétuel, l’affichage de la Rotonde de Cartier Astrocalendaire relève d’une véritable prouesse horlogère. En effet, il résout de nombreux obstacles de lisibilité, propres à l’approche traditionnelle de cette complication qui est d’avoir à juxtaposer douze mois, sept jours, la date et la nature de l’année dans quelques centimètres de diamètre.
 

Rotonde de Cartier Astrocalendaire

Rotonde de Cartier Astrocalendaire © Cartier

 

Tridimensionnel, disposé en étages et concentrique, l’affichage des fonctions du quantième perpétuel se déroule au fil de différents niveaux : le jour est indiqué sur le premier. Il est suivi du mois sur le second, lui-même surplombé par la date. De fins guichets se déplacent le long de ces gradins. La dernière fonction du quantième perpétuel est indiquée, quant à elle, par une aiguille située au dos de la montre, précisant la nature de l’année : bissextile ou non. 

Composée de rouages, la construction du mouvement de la montre Rotonde de Cartier Astrocalendaire règle l’intégralité des problèmes de fonctionnement et d’ergonomie de ce type de complication. Elle inaugure une alternative qui permet de prévenir les risques de casse, de résoudre les erreurs de réglage et d’améliorer la chronométrie. 

Partiellement breveté, le système de rouages du mouvement 9459 MC de la Rotonde de Cartier Astrocalendaire substitue aux mécanismes traditionnels à bascules et ressorts un mécanisme à roues qui limite substantiellement les risques de casse lors d’un remontage excessif aux plages horaires déconseillées. En effet, la conception traditionnelle du quantième perpétuel interdit toute correction manuelle plusieurs heures avant et après minuit, sous peine de casse. Les ajustements qui se font par quatre minuscules poussoirs sur le flanc de boîte sont peu pratiques et jamais clairement identifiés.
 

Rotonde de Cartier Astrocalendaire © Cartier

 

Cette difficulté d’utilisation n’existe plus avec le mouvement de la montre Rotonde de Cartier Astrocalendaire grâce à un réglage par la couronne. En plus du réglage traditionnel de l’heure et de la minute, elle contrôle aussi l’indicateur de la date et de celui du mois. Ce confort est démultiplié par la possibilité de corriger les fonctions en avant aussi bien qu’en arrière.  

La montre Rotonde de Cartier Astrocalendaire accueille un tourbillon volant, complication emblématique de la collection de Haute Horlogerie.  

La montre Rotonde de Cartier Astrocalendaire est certifiée Poinçon de Genève. En effet, le calibre à remontage automatique 9459 MC est assemblé et réglé dans les nouveaux ateliers de Haute Horlogerie Cartier à Genève, à l’étage de la boutique Cartier de la rue du Rhône. Ses finitions ont été réalisées selon les standards de la plus prestigieuse des certifications horlogères.