Gustave Eiffel, ingénieur visionnaire, a marqué toute une époque, par ses grandes réalisations architecturales. Il est l’auteur de plus de 300 ouvrages dans le monde : La tour Eiffel, l’ossature métallique de la statue de la liberté de New-York, ainsi que différents ponts. Autant d’œuvres majeures qui témoignent encore aujourd’hui, de la vision  et du savoir-faire exceptionnel, de celui que l’on surnomme le « magicien du fer ou l’ingénieur de l’univers ».

Toutes ces œuvres sont marquées par la recherche de la ligne pure, l’alliance du fer et du verre, la solidité et la légèreté des formes. Une élégance du quotidien, toujours actuelle et source d’inspiration pour les designers et les créateurs des siècles à venir.

Perpétuant la vision de son aïeul « Allier le beau et l’utile ». Aujourd’hui, Philippe Couperie Eiffel porte son choix sur la manufacture suisse Cvstos pour donner naissance à un garde-temps. La manufacture présente donc son nouveau modèle « la Cvstos Gustave Eiffel » célébrant performance, avant-gardisme et esthétisme, principes fondateurs de la marque. L’allure de ce nouveau garde-temps symbolise la mémoire technique et esthétique de ce grand homme.

Challenge Gustave Eiffel © Cvstos

L'inspiration esthétique principale ce garde-temps est la structure métallique, symbolisée par la fameuse croix de saint André, héritage technique exprimant selon Gustave Eiffel, la beauté mathématique en toute simplicité.

Autant de mots fédérateurs, qui ont guidé les pas, au fil de la création et du développement d’Antonio Terranova. Directeur artistique de la marque, lui-même ingénieur de formation, ce dernier, à la recherche incessante, de légèreté, de simplicité, crée ainsi à sa manière un « pont entre tradition et modernité ». 

La carrure de forme tonneau galbée (finement taillée dans la masse, dont 45 minutes sont nécessaire uniquement à l’usinage des motifs) de « la Cvstos Gustave Eiffel » présente une structure apparente, à l’esthétique faite d’une élégance toute parisienne.

Le mécanisme « Jetliner Automatic » à la réserve de marche de 48 heures, a été conçu dans la même veine esthétique, se laisse admirer au travers d’une glace saphir, magnifié par la transparence du cadran squelette, bimétallique. Le quantième semi-instantanée est lui-même taillé dans la masse, par des procédés technologiques d’avant-garde, rappelant les trains d’engrenages des ascenseurs de la tour. La lecture diurne et nocturne, est facilitée par des index métalliques enrobés de matière luminescente. Le fond ouvert, invite le regard à plonger au cœur du mécanisme et découvrir toutes les composantes du mouvement. 

Taillé dans l’acier 316-L, ou l’acier traité en PVD Bronze, le boîtier de forme tonneau est mis en valeur, au travers de la pureté de ses lignes et des ses volumes.