Le design de cette nouvelle boîte inspiré de la Klepcys originale a été retravaillé en terme de proportion et de finesse. L’équilibre est au centre de sa genèse. Les différentes matières et terminaisons adoptées garantissent une fluidité sous tous les angles de prise. Pour que l’équilibre de la pièce reste identique d’une complication à l’autre, l’ensemble des fonctions a été ramené au niveau des couronnes.

Complication datant du XVème siècle, la montre réveil fut rendue célèbre au milieu des années 1900 par les maisons Vulcain et Jaeger-Lecoultre.
Aujourd’hui, Cyrus reprend cette complication à sa façon, avec un design qui se veut contemporain et technique. Des matières high-tech, comme la céramique, sont intégrées dans le mouvement manuel, manufacturé en collaboration avec Jean-François Mojon. La décoration du calibre se veut un rappel de la boîte avec du satinage, du microbillage et du poli qui préservent l’harmonie et l’équilibre de ce garde-temps confidentiel limité à 30 pièces.

Au-delà d’un objet de collection et de convoitise, un garde-temps doit permettre une lecture simple et aisée de l’heure. Jouant sur le contraste satiné-microbillé en rappel avec les terminaisons de la boîte, les nouveaux codes des aiguilles Cyrus jouent ce rôlent parfaitement.

« Simplicity is the ultimate sophistication » Leonardo Da Vinci.
Telle a été la ligne de conduite dans le développement du bracelet. Les terminaisons du bracelet ainsi que les formes habillent la boîte de manière raffinée.
Reprenant les codes esthétiques de la boîte, la boucle présente une originalité afin de décupler le confort et le plaisir de porter un garde-temps Cyrus. Tout d’abord, le système double lame permet de mettre et d’enlever sa montre avec l’action de 2 doigts uniquement. L’originalité réside par contre dans le système réglage fin ne nécessitant aucun outil et permettant d’ajuster la montre au plus près du poignet. Pour finir, le brin réglage passant à l’intérieur du poignet permet de garder l’équilibre de la pièce une fois fermée.