Depuis qu'il dirige Cyrus en solo, Ruben Mira s’est attelé à repositionner la marque en fonction de sa stratégie. Le résultat le plus concret de son travail a pu être constaté ce printemps à Baselworld, avec le lancement d’un tout nouveau boîtier pour la collection Klepys.
« Le problème de notre marque, c’est que son identité n’est pas claire pour le client », explique Ruben Mira. "Nos designs sont des constructions compliquées qui rendent les prix élevés. J'ai retravaillé la Klepcys, mais comme je voulais absolument garder son profil, j'ai changé la taille du boîtier."

La nouvelle Klepcys a ainsi perdu 2 mm par rapport au diamètre de son aînée, et elle est beaucoup plus fine. Elle possède aussi un cadran complètement différent, qui rappelle celui des horloges traditionnelles, mais excentré. Et bien que les deux couronnes subsistent, placées symétriquement à 3h et 9h, on note pourtant un grand changement : « Il manquait une fonction pour la deuxième couronne », explique Ruben Mira. « Désormais, les fonctions start/stop et de remise à zéro sont sur deux poussoirs distincts – ce qui n’avait jamais été fait, mais surtout, ce qui est beaucoup plus facile à utiliser lorsqu’on a la montre au poignet ».

Chronographes Klepcys, modèles en acier et DLC et or rouge et DLC. © Cyrus

Ce nouveau chronographe existe en trois versions : une en or rouge 18 carats et DLC, une autre en acier et DLC et une troisième, baptisée « Darkness » (photo tout en haut de la page), qui arbore un boîtier noir en titane DLC et un cadran noir assorti. Rappelant les premiers modèles Klepcys qui affichaient les heures et les minutes au moyen de disques, le nouveau chronographe possède un disque des minutes placé à 12h et un disque des heures à 6h. Un espace généreux subsiste à 9h, qu'occupe le guichet de la date.
Les nouveaux modèles Klepcys sont animés par le calibre Cyrus CYR314, un mouvement chronographe à remontage automatique, développé en collaboration avec Jean-François Mojon. Celui-ci a aussi travaillé avec Cyrus à une édition spéciale lancée à Baselworld ce printemps, la Klepcys Réveil.

Ce modèle, disponible dans une édition limitée à 10 pièces pour chacune des trois mêmes variations de boîtier que le chronographe ci-dessus, affiche l’heure au centre alors qu’un sous-cadran positionné à 4h est dédié à la fonction réveil, où l’heure peut être programmée à 5 minutes près. On peut distinguer à côté de ce cadran le marteau qui fait tinter ce réveil mécanique. Grâce au mouvement à remontage manuel CYR1280 muni de deux barillets (un pour l’heure et l’autre pour le réveil),  le garde-temps dispose d’une réserve de marche de 72h et le réveil peut sonner pendant 20 secondes. Les indicateurs on/off  et day/night, bien lisibles à 11h,  assurent un parfait confort d’utilisation.

Klepcys Alarm. © Cyrus

Le prix des chronographes commence à partir de CHF 12'700.-  alors que le réveil coûte environ CHF 39'000.- Les fans de Cyrus seront déçus d’apprendre que les modèles Kouros et Kamblys vont progressivement disparaître de la collection, mais la nouvelle du lancement d’un nouveau tourbillon l’année prochaine devrait les consoler.