Vieux de plus de deux millénaires, cet art du pliage du papier s’est imposé comme l’une des références absolues de la créativité japonaise. Ses déclinaisons multiples se retrouvent dans la plupart des domaines, du design à la mode en passant par l’art contemporain.

La Maison parisienne interprète cette esthétique et ce savoir-faire sur les cadrans en nacre blanche de 33mm de la Dior Grand Soir « Origami ». Ces cadrans en marqueterie de nacre ont été travaillés en trois dimensions, offrant un effet d’optique, que vient renforcer la taille en triangle ou en baguette-hélice des pierres précieuses qui ornent les lunettes : saphirs, grenats tsavorites, grenats spessartites et diamants. Elles trouvent un écho dans les diamants, saphirs roses, saphirs jaunes, spinelles et aigues-marines taille triangle ou trapèze qui ornent les cadrans de nacre.

Les montres sont animés par le mouvement Elite de la Manufacture Zenith. Les masses oscillantes laquées de couleur vive ou tendre (jaune citron, rose fuchsia, violet, rose pêche ou bleu ciel) révèlent, au gré de leurs oscillations, la subtile dentelle de nacre visible à travers le fond de boîte en cristal saphir transparent.

La Dior Grand Soir « Origami » évoque également l’habilité des mains des couturières des ateliers de l’avenue Montaigne, expertes dans l’art du pliage des étoffes et des tissus, ici saluée par l’assemblage du cuir verni et du satin sur les bracelets de la collection.

 

DIOR-GRAND-SOIR-27-ORIGAMI

Dior Grand Soir Origami, No 27, or jaune, diamants et spinelles. © Dior

 

La Dior Grand Soir « Origami » est proposée en cinq pièces uniques, numérotées de 27 à 31. Cliquez sur la grande image tout en haut de la page pour les découvrir.