Pour le 3927A de la Royal KonTiki Chronographe GMT, ont été ajoutés au calibre de manufacture 39 d’Eterna: un système de remontage automatique, un chronographe flyback avec roue à colonne, un second fuseau horaire et un quantième apparaissant dans un guichet situé entre 4 et 5 heures. Alors que les indicateurs chronographes (30 minutes et 12 heures) se partagent le cadran auxiliaire situé près de 3 heures, l’affichage du second fuseau horaire se fait sur 24 heures et bénéficie de son propre cadran à  6 heures. Une petite seconde, près de 9 heures, équilibre la disposition du cadran et lui confère toute son harmonie. Bénéficiant de la qualité chronomètre, ce garde-temps a une réserve de marche garantie atteignant 60 heures.

Les couleurs du cadran confèrent à cette montre une allure dynamique. La fine bande rouge, sur le pourtour, contraste avec un bleu océan, souvenir des débuts de la famille des montres KonTiki. Le rappel à l’expédition Trans pacifique de Thor Heyerdahl, célèbre navigateur à qui ces garde- temps d’Eterna doivent leur nom depuis des décennies, est encore renforcé par le motif des vaguelettes ornant le centre du cadran. Le boîtier, mesurant 45 mm, est en acier inoxydable.

Eterna Royal KonTiki Chronographe GMT

La nouvelle Royal KonTiki Chronographe GMT dispose du premier mouvement chronographe issu de la manufacture de Granges. © Eterna

Mais l’esprit masculin au de ce garde-temps provient surtout de sa lunette. Celle-ci se distingue par des parts de cercle en céramique noire, séparées les unes des autres par cinq vis noires revêtues de PVD, dont la disposition rappelle le logo d’Eterna. Le tout est complété par un bracelet en acier inoxydable dont le centre est constitué d’éléments en caoutchouc noir.