Girard-Perregaux enrichit sa collection 1966 d’une indication de phases de lune reconnue pour son esthétisme particulièrement sublimé. Liée au barillet cette dernière
incarne merveilleusement l’expertise de la Manufacture. Se joint aux phases de lune, pour la première fois sur la 1966, la grande date au système breveté.
Un mécanisme perfectionné, résultat de l’assemblage de deux disques superposés incorporés au mouvement automatique manufacturé GP03300 qui permet une lecture claire et sans démarcation entre les chiffres pour un affichage sans égal. Le disque supérieur presque invisible de part sa transparence et sa finesse, ne mesure que 0.10 millimètre soit l’épaisseur d’une feuille de papier.

Merveille d’habillage, le cadran est bombé avec des appliques de type «bâton» et des aiguilles courbées et polies de type «feuille» ; esthétique particulière, contemporaine et classique à la fois, distinguant la collection 1966. La petite aiguille de secondes, quant à elle, trotte sur l’indicateur des phases de lune dans la plus pure tradition horlogère. Le fond saphir révèle le mouvement manufacturé totalisant 290 composants et sa masse oscillante décorée de Côtes de Genève pour des finitions sophistiquées.

Girard-Perregaux 1966 Grande Date et Phases de Lune en or gris (ref.49546-53-132-BB60) et en or rose (ref. 49546-52-131-BB60). © Girard-Perregaux

De 41mm de diamètre, la boîte arbore une glace légèrement bombée et une lunette diamantée polie inclinée au design raffiné. Pour un confort optimal, les cornes sont
également galbées lui proférant ainsi une ligne pure et souple. La Girard-Perregaux 1966 Grande Date et Phases de Lune se décline en gris et en or rose sur bracelet
alligator se fermant par une boucle ardillon.