La collection Girard-Perregaux 1966 s’enrichit de deux nouveaux modèles aux cadrans délicatement guillochés. Proposés en deux versions se faisant écho, l’une masculine, l’autre féminine, le cadran délicatement galbé se pare d’un superbe motif guilloché. Décoration traditionnelle par excellence, les douze fuseaux du motif concentrique rayonnent depuis le centre du cadran constituant une élégante arabesque aux reflets opalins argentés. Les heures sont marquées par des index de forme baton que survolent les aiguilles ‘feuilles’ caractéristiques de la collection.

La lunette délicatement inclinée de la nouvelle Girard-Perregaux 1966 est polie et diamantée pour souligner sa finesse, ou illuminée de 60 diamants sur la version féminine. Le fond saphir dévoile le précieux cœur mécanique des deux modèles aux remarquables finitions et chacun adapté à son boîtier.

Girard-Perregaux 1966, 38 mm

Girard-Perregaux 1966, 38 mm (réf. 49525-52-133-BB60). © Girard-Perregaux

Le mouvement extra-plat GP03300 de à remontage automatique fait ainsi battre le modèle masculin de 38mm. Né dans les ateliers de la manufacture, le calibre GP03300 met en valeur la tradition de Haute Horlogerie de la maison et garantit fiabilité et précision extrême. Platine et ponts sont minutieusement étirés, anglés, perlés et décorés de Côtes de Genève. Il offre une réserve de marche de 46 heures pour une fréquence de 28'800 alternances par heures.
La version féminine de 30mm abrite quant à elle le calibre GP03200, également à remontage automatique. Grand classique Girard-Perregaux, ce mouvement arbore une masse oscillante en or rose 18 carats gravée d’une élégante tapisserie de logos Girard-Perregaux.

Girard-Perregaux 1966 Lady, 30 mm

Girard-Perregaux 1966 Lady, 30 mm (réf. 49528D52A131-CB6A). © Girard-Perregaux

Ces deux modèles se portent sur un élégant bracelet en alligator noir avec boucle ardillon en or rose.