La Maison Harry Winston avec les Premier Feathers avait provoqué la rencontre de deux savoir-faire ancestraux, l’horlogerie et l’art de la plumasserie. La Maison a souhaité poursuivre dans ce même registre en l’exaltant dans une création à la technique inédite.

La matière élue- les ailes de papillon - est riche d’émotion et de symbole. La palette de couleurs vibrantes utilisée pour les nouvelles montres Premier Precious Butterfly est composée de cette poudre fragile présente sur les ailes des papillons. Il s’agit en fait de minuscules écailles chargées en pigments extraordinairement irisés, que la Maison a réussi à extraire et à mettre en scène sur chacun des cadrans. Mise au point par Harry Winston, cette technique a nécessité trois ans de réflexion créative et de développement.

Premier Precious Butterfly. © Harry Winston

Harry Winston compose un véritable tableau miniature qui s’articule au gré des pigments prélevés avec une délicatesse infinie. C’est la couleur qui seule compose le motif. Le cadran, unique, comme chaque papillon, offre une expérience visuelle rare.

Trois autres modèles explorent les infinies variations de cette technique inédite. Dans un kaléidoscope de couleurs, les pigments structurent le cadran en proposant une lecture plus figurative.
Chaque cadran semble recréer l’aile d’un papillon dans sa capacité à capturer la lumière. Seul le verre saphir semble retenir le papillon dans un écrin d’or serti de 57 diamants taille brillant.
Les montres de la collection Premier Precious Butterfly sont instrumentées d’un mouvement mécanique à remontage automatique, équipé d’un spiral en silicium qui lui assure une grande précision. Les finitions du mouvement, Côtes de Genève circulaires, rhodiage et perlage, témoignent du souci du détail cher à la Maison Harry Winston.

Variantes de la Premier Precious Butterfly. © Harry Winston