Pièce d'exception, la montre Arceau Lift Chevaux en camouflage, est proposée en deux versions limitées à 24 exemplaires chacune. Rencontre entre un tourbillon volant de manufacture et l’art de l’émail cloisonné, ce garde-temps révéle un motif inspiré d’un carré Hermès : Chevaux en camouflage.

Le travail de l’artiste-artisan est très exigeant. Pour cette pièce, il commence premièrement par esquisser sur une feuille, les contours des chevaux, qui serviront de base à la mise en forme de minuscules fils d’or. Sa toile est un cadran d’or, sur lequel il appose un par un, les filaments d’or qu’il a façonnés, délimitant ainsi les surfaces à émailler.

 

Hermès Arceau-Lift-Chevaux-en-camouflage

Arceau Lift Chevaux en camouflage, or rose © Hermès

Tel un peintre, il prépare ensuite sa palette de couleurs, symphonie de bleus ou de bruns, selon les exécutions de la montre. Du bout de son pinceau, il applique la couleur par petites touches, créant des jeux de profondeur et de lumière. Au fil des cuissons successives à près de 800°, les différentes nuances se révèleront peu à peu dans toute leur subtilité, donnant vie à de fougueux chevaux prenant leur galop dans un boîtier d’or gris ou d’or rose.

Sous cette cavalcade mêlant le verre, l’or et le feu, se dessine un autre spectacle, mécanique cette fois. Décrivant d’aériennes révolutions, le tourbillon volant du calibre de manufacture H1923 se détache dans une cage coiffée du double H, emprunté à l’ascenseur du magasin historique du 24, Faubourg Saint-Honoré à Paris. Fidèle aux origines d’Hermès, elle se termine naturellement par un bracelet en cuir, cousu sellier comme il se doit. Ce dernier existe en version alligator mat indigo ou alligator mat havane, suivant le modèle.

 

Hermès Arceau-Lift-Chevaux-en-camouflage

Arceau Lift Chevaux en camouflage, or gris © Hermès