Facétieuse, l’aiguille des heures se cache sous celle des minutes, à la marche ininterrompue, et n’apparaît que sur pression du bouton-poussoir intégré à la couronne. Fugace, elle ne capture que l’instant présent et s’efface dès la pression relâchée, tout comme le second fuseau horaire, livré au même jeu de cache-cache dans son guichet. Cette mise en scène ludique est orchestrée par un ingénieux jeu entre râteau, pignon et rouages. Lorsqu’elle est ainsi stimulée, la came des heures vient libérer de sa cachette l’aiguille qui se dévoile alors au grand jour pour indiquer précisément l’heure sur le cadran. Le second fuseau horaire, en prise directe avec le mouvement de base, se règle par le bouton faisant face à la couronne. Pour jouer cette partition hédoniste, le calibre H1925 à remontage automatique est doté d’un module exclusif breveté, dans une composition entièrement Manufacture.

 

Hermès Dressage L'Heure masquée

Dressage L'Heure masquée Réf 040645WW00 DR5.870.221/MHA © Hermès

 

La Dressage L'heure masquée possède un cadran argenté opalin et guilloché vertical au centre, des chiffres arabes frappés dorés 4N et un index à 6h en applique diamanté doré 4N. Les aiguilles, recouvertes de Superluminova, sont dorées 4N. La montre est livrée avec un bracelet en alligator mat havane. Il existe deux versions de la Dressage L'Heure masquée. L'une en or rose, limitée à 500 pièces et l'autre en acier, limitée à 1'000 exemplaires.