La montre Faubourg Joaillerie enlace le poignet de fins filets d’or parés d’une ronde de
652 diamants savamment orchestrés.

Le visage de cette pièce joaillère s’est peu à peu éveillé dans le sillage du sertisseur. Sous ses doigts experts, les pierres ont d’abord composé la partition du cadran, avant de venir se fondre sur le boîtier de 16.3 mm. Pour souligner le caractère aérien et léger de la montre devenue bijou, l’artisan a fait naître de subtils jeux de relief en laissant de fins entrelacs d’or vierges de tout sertissage. Puis est venu le temps du bracelet.

Sur un canevas d’or blanc, il a poursuivi son travail en sertissant avec précision pas moins de 388 diamants, en les réajustant encore et encore, jusqu’à ce que le bracelet devienne son prolongement parfait.

Faubourg Joaillerie. © Hermès