Née d’un exercice de style autour de l’épure, Slim d’Hermès exprime un mouvement vers l’essentiel. Ses lignes sobres sont portées par la finesse du boîtier. La grande ouverture du cadran attire immédiatement le regard, tandis que le dessin des cornes figure un angle droit. D’une extrême simplicité, entre rigueur et équilibre, c’est ainsi que l’a imaginée Philippe Delhotal, directeur de création de La Montre Hermès.

Puisant ses origines dans la culture graphique de la maison, Slim d’Hermès est aussi née d’une rencontre entre Hermès et Philippe Apeloig*. Le graphiste a dessiné une typographie originale pour marquer les heures. Le tracé léger des chiffres insuffle un rythme vif, donne la cadence du temps.

Slim-d-Hermes-typo_Philippe-Apeloig.jpg

Typographie originale de Philippe Apeloig. © Hermès

Slim d’Hermès existe en acier ou en or rose, serti ou non de diamants, et dans trois diamètres : 39,5 mm, 32 mm et 25 mm.

Hermes Slim 39,5 or rose

Slim d'Hermès, 39,5 mm, or rose. © Hermès

Le modèle de 39,5 mm abrite le mouvement extra-plat de manufacture Hermès H1950. L’intégration d’un micro-rotor permet d’affiner ce calibre à remontage automatique qui ne mesure que 2,6 mm d’épaisseur. Comme les autres modèles de manufacture, ce mouvement est décoré du semis de H et ses ponts sont anglés à la main. Un fond saphir laisse deviner les détails de ce savoir-faire. Le temps s’offre dans son expression la plus pure pour n’afficher que l’heure, la minute et les secondes sur un cadran argenté opalin parcouru par des aiguilles bâton dorées ou rhodiées.
Un bracelet en alligator havane ou noir complète la montre.

Hermes-Slim_39-acier.jpg

Slim d'Hermès, 39,5 mm, acier. © Hermès

Ce modèle de 39,5 mm de diamètre existe aussi doté d’un mécanisme à quantième perpétuel. Découvrez-le ici.