Hysek fait partie de ces marques sur lesquelles le temps n’a pas d’emprise. Dès sa naissance, celle qui est aujourd’hui une véritable manufacture intégrée nageait à contre-courant. La mode vintage ? Elle n’en a cure. L’austérité en période de crise ? Cela ne l’a jamais freiné, et même au contraire. L’oversize, une tendance qui va, qui vient ? Peut-être, mais si Hysek a besoin de place pour exprimer toute sa créativité, elle la prend. Le Poinçon de Genève, l’ultime sceau d’excellence ? Voilà bien longtemps qu’Hysek a développé ses propres finitions au moins égales et caractéristiques de sa vision de la haute horlogerie.

Les nouveautés de Baselworld 2015 confirment cet état d’esprit. D’ailleurs, une fois encore, Hysek a même fait construire son propre pavillon sur la Messeplatz ! On y retrouve les grandes collections de la marque, Io et Abyss en première ligne, qui concentrent l’essentiel des nouveautés 2015.

La Io dans tous ses états
La collection Io est l’une des plus créatives de la maison. Pour la comprendre, il est nécessaire de laisser de côté la totalité des ses standards horlogers, de son cadre de pensée consensuel. La nouvelle Jumping Hours Tourbillon pourra alors, parmi d’autres, être correctement appréhendée.
En son centre s’ébat un tourbillon volant, suspendu dans le vide. Se déploient à sa périphérie deux disques, le premier pour  les minutes, le second pour les heures, indiquées dans un guichet à midi. Comme son nom le suggère, les heures sont sautantes. L’ensemble est régulé par un calibre manufacture automatique à micro-rotor en platine, contenu en une boîte de 45 mm en or rose.

Hysek-IO-45mm-Jumping-Hours-Tourbillon.jpg

IO 45mm Jumping Hours Tourbillon. © Hysek

La deuxième Io est également une création pour cette édition 2015 de Baselworld, un modèle chronographe à tourbillon. Ce type d’alliance est déjà pratiqué mais pas à la manière d’Hysek, qui la revisite de deux façons.
La première, en lui attribuant une finition squelette. La pièce est entièrement baignée de lumière, son train de rouages complet disparaît sous les complications. L’effet de légèreté est d’autant plus saisissant que la pièce, dans sa boîte de 45mm, ne mesure que 13 mm d’épaisseur.

Hysek-IO-45mm-Chronograph-Tourbillon.jpg

IO 45mm Chronograph Tourbillon. © Hysek

La seconde différence Hysek est plus visible : l’emplacement des complications. Leur disposition a toujours été l’une des marques de fabrique de la maison, qui ne tient jamais compte des standards en vigueur, tel un tourbillon à 6h. On le trouve ici à 10h, complété d’un compteur de chrono à 3h et d’un micro-rotor à 6h. L’ensemble repose sur une platine décorée d’une finition Rose des Vents, propre à la marque et visible à travers le verre saphir de la Io.

La troisième et dernière Io est une réinterprétation d’un modèle existant, la Squelette Tourbillon. Hysek la décline aujourd’hui en deux variations de cadrans, passées de 49 mm à 45 mm et en éditions limitées de 88 exemplaires. La première version est totalement vierge d’index, la seconde s’habille de chiffres romains gravés sous la surface du verre. La IO Squelette Tourbillon s’enrichit également d’une glace de fond décorée avec métallisation, reproduisant un motif guilloché soleil. Au plan technique, Hysek a conservé les propriétés du mouvement manufacture d’origine. Ce calibre HW14 est à remontage manuel, ce qui le dispense d’une masse oscillante qui aurait inutilement chargé la IO Squelette Tourbillon.

Hysek-IO_45_Skeleton-tourbillon.jpg

IO 45mm Tourbillon Squelette. © Hysek

L’Abyss fête ses 10 ans
La collection Abyss est la plus ancienne des gammes Hysek. La marque lui rend aujourd’hui hommage pour ses 10 ans en lui offrant quatre nouveaux modèles, témoins d’une ligne de chronographes de série qui ont su évoluer avec leur temps. La pièce reste proposée en 44 mm et se pare de différentes nouvelles finitions combinant, sur base commune d’or rose et de boîte en titane, des variations anthracite, noire ou or.
L’Abyss reste toujours singulière par ses cornes pivotantes, l’une des signatures techniques de la gamme. Au poignet, Hysek propose trois types de bracelets pour satisfaire à tous les usages : cuir, caoutchouc enrichi d’un insert H en acier, frappé du logo Hysek, et enfin un mariage titane et acier.

Une ultime version ferme la marche des Abyss, une véritable création, l’Abyss 44 mm Tourbillon Automatique. Sa boîte a été revue, son mouvement reste le HW03A, développé et manufacturé en interne depuis cinq ans.
Elle s’habille d’un demi-cadran, sa partie gauche ouvrant directement sur son calibre. A nouveau, Hysek joue sur la disposition de ses organes puisque le tourbillon trouve ici sa place entre 10h et 11h. Située à 7h, la réserve de marche mérite un regard attentif : sa seule aiguille à la géométrie unique, ajourée, témoigne de l’excellence qu’Hysek porte sur les moindres détails. Et confirme que la maison, dont les créations sont réservées à un public averti, se doit d’être considérée avec un regard d’expert, exigeant et attentif à ces créations définitivement hors des sentiers battus.

Hysek-Abyss-44mm-Tourbillon.jpg

Abyss 44mm Tourbillon. © Hysek