La Portugaise Grande Complication (réf. 3776) possède vingt fonctions et affichages. Le calibre automatique 79091 génère les fonctions de l’heure et du chronographe, du calendrier perpétuel avec la date, du jour de la semaine, du mois, de l’année, de la décennie et du siècle ainsi que l’affichage perpétuel des phases de lune et, sommet de l’art horloger mécanique, la répétition minutes. La montre existe en or rouge 18ct ou en platine.

À l’occasion de l’anniversaire de la famille des Portugaise, de discrets changements ont été apportés au design de la Grande Complication. La gravure du globe terrestre avec longitudes et latitudes a été supprimée du cadran argenté, offrant une meilleure mise en valeur des caractéristiques propres aux Portugaise - aiguilles feuilles, chiffres arabes en appliques et minuterie chemin de fer. Le verso du boîtier est désormais orné d’une gravure représentant une rose des vents; les cornes de bracelet ont été retravaillées pour offrir un meilleur confort au porter.

 

IWC_Portugaise-Grande-Complication_duo

La Portugaise Grande Complication existe en version platine ou or rouge. © IWC

C'est entre 1983 et 1985 que le maître horloger Kurt Klaus a construit le calendrier perpétuel d’IWC Schaffhausen. Programmé mécaniquement jusqu’en 2499, il ne devra être corrigé que trois fois (en 2100, 2200 et 2300), quand il n'y aura pas de 28 février.
De plus, il fonctionne grâce à son propre programme et, contrairement à l’heure, il ne nécessite pas d’entraînement continu mais se contente de l’impulsion de commutation mécanique qu’il reçoit une fois par jour. Le réglage du calendrier perpétuel se fait au moyen de la couronne.

L’affichage perpétuel des phases de lune est aussi précis; au bout de 122 ans, il n’aura qu’un jour d’écart par rapport à la trajectoire effective de la lune.
La sonnerie à répétition minutes fait retentir des sons graves pour les heures, deux coups sur les deux timbres pour les quarts d’heure et des coups sur le timbre plus aigu pour les minutes. Chaque timbre est fabriqué séparément à la main et soigneusement accordé en vue d’obtenir la bonne tonalité et un son clair.

Le garde-temps se porte sur un bracelet en alligator Santoni; celui de la version en or rouge 18 carats est surpiqué d’un fil d’or rouge et celui du modèle exclusif en platine d’un fil de platine.
Les deux versions sont limitées à 250 exemplaires chacune.

 

IWC_Grande-Complication_back

Le verso du boîtier est orné d’une gravure représentant une rose des vents. © IWC