Alors que la compagnie du Béjart Ballet Lausanne en collaboration avec le Tokyo Ballet interprète les chorégraphies légendaires de la IX Symphonie, la marque aux deux étoiles a révélé à cette occasion deux versions exclusives de la Petite Heure Minute célébrant la danse et le mouvement.

Ces deux garde-temps sont le fruit de la collaboration entre Jaquet Droz, le Béjart Ballet et l'artiste Stéphanie Barba. Cette dernière est celle qui donne vie aux danseurs sur papier. La Maison Jaquet Droz découvre le travail d’une artiste passionnée par la danse et particulièrement par celle de Maurice Béjart et décide alors de rendre hommage à la danse par l’œuvre de Stéphanie Barba et d’entamer une nouvelle collaboration.

 

Jaquet Droz -Stéphanie Barba

L'artiste Stéphanie Barba. © Jaquet Droz

 

Très rapidement les Ateliers d’art sont attirés par un porte-folio comprenant vingt dessins. Il s’agit du Sacre du Printemps.  Les artisans de la marque en choisiront deux, qui donneront leurs noms aux deux premiers modèles dédiés à l'Art de la danse: "Le Vautour" et "Le Chef".

Pour laisser s’exprimer les dessins de Stéphanie Barba, Jaquet Droz a choisi le cadran de la Petite Heure Minute. Son design propre à la Maison et l’espace présent sur celui-ci permettront aux croquis de prendre vie. Disponible en version 39 mm, or gris, aux cornes et à la boite serties, avec un bracelet alligator bleu, le garde-temps "Le Vautour" renferme un mouvement automatique et dispose d'une réserve de marche de 68 heures. Le deuxième modèle, "Le Chef" est disponible en version 43mm, or rouge et bracelet crocodile marron. Tout comme "Le Vautour", "Le Chef" est doté d'un mouvement automatique et d'une réserve de marche de 68 heures.

 

Jaquet Droz -"Le Chef"

La gravure du Chef. © Jaquet Droz

 

Le dessin peint à la main sur l’email du cadran et gravé sur la masse oscillante font de ces pièces de véritables œuvres d’art disponibles en 28 exemplaires chacune.