Quatrième collection signée Julien Coudray 1518, la JC 1588 Sport s’inscrit dans l’univers sportif sans trahir le style Renaissance caractéristique de la marque. On retrouve le cadran inspiré par les horloges d’églises du XVIe siècle avec son tour d’heures à cartouches et chiffres romains. Il intègre naturellement le guichet indicateur de service dans lequel une goutte d’huile apparaît après quatre années de fonctionnement, signe que la montre doit subir un entretien. Il se distingue par des finitions d’aspect plus brut et surtout par l’utilisation de titane, une première chez Julien Coudray. Le métal entre dans la composition non seulement du cadran mais aussi du boîtier et du bracelet. Selon les modèles, il est utilisé seul ou combiné avec un métal précieux (or rouge, or jaune, or blanc ou platine). Côté design, le boîtier de taille relativement modeste (41 mm de diamètre) adopte une lunette creusée d’encoches toutes les cinq secondes. Des attaches monobloc remplacent les cornes des modèles précédents et la couronne, plus anguleuse, bénéficie de protections de part et d’autre. Quant au bracelet, il est métallique — autre première dans la maison — avec des maillons centraux originaux en forme de X.

 

Julien-Coudray-JC1588-SPORT-titane

Œuvre JC 1588 Sport titane. © julien Coudray 1518

 

Personnalisation

L’avènement de la JC 1588 Sport correspond en outre au lancement du premier mouvement à remontage automatique issu de la manufacture Julien Coudray 1518. Les matériaux qui le composent sont assortis à ceux de l’habillage (tout titane, titane-or ou titane-platine) et la masse oscillante peut être personnalisée par une étonnante plaque en or et émail grand feu. Fabien Lamarche, le fondateur de la marque, propose aux propriétaires des montres la reproduction de la plaque d’immatriculation de leur véhicule préféré : voiture, moto, bateau, avion…

 

Julien-Coudray-JC1588-SPORT-titane-or.jpg

Œuvre JC 1588 Sport titane-or rouge. © julien Coudray 1518

 

Pérennité

La durée de vie de ses précieuses montres est une préoccupation majeure pour Fabien Lamarche. Elle préside au choix des matériaux, à la conception des composants et systèmes mécaniques et à la création d’outils très spécifiques. Après l’écrin multifonctions, instrument d’analyse et de réglage unique au monde, voilà un kit d’accessoires particulièrement judicieux. L’objectif est d’assurer l’authenticité des créations horlogères sur plusieurs générations. D’autres manufactures conservent les composants en vue de restaurations futures mais Julien Coudray 1518 va plus loin avec la constitution d’un ensemble de pièces de rechange pour chaque montre produite. A chaque pièce, son kit individuel conservé, sous vide, dans un écrin en aluminium. Tous sont stockés en sécurité dans un coffre, d’abord à la manufacture puis dans une banque partenaire. Chacun porte les informations relatives à la montre correspondante : son nom, son numéro individuel, sa matière, ses spécificités éventuelles et sa date de création. Pour en disposer, nul besoin de code ou de document particulier, la présentation de la montre suffit !

 

Julien-Coudray-Box-SAV

Un écrin en aluminium conserve sous vide le kit individuel de chaque montre. © julien Coudray 1518